Le budget prévisionnel au menu de l’ultime séance de 2017

photo imaz press reunion

Lors de cette huitième et ultime séance de l’année, le conseil municipal de Saint-Denis devra examiner et se prononcer sur 42 dossiers ce samedi matin 16 décembre 2017. Voici la présentation des principaux dossiers traités à cette occasion dont notamment l’adoption du budget prévisionnel. (Photo d’archives)

 

Bourses de voyage

La jeunesse constitue un axe majeur essentiel de la politique mise en place par la Ville. Ainsi, pour l’aider et l’accompagner dans leur parcours de citoyens modernes, Saint-Denis a mis en place le dispositif " Bourse de voyage ". Cette aide individuelle vise à encourager des projets de voyages. Pour l’année 2018, 405 dossiers ont été transmis à la Direction Jeunesse et ont été soumis à l’avis du Comité consultatif d’attribution des bourses de voyages en date du 07 novembre 2017. 310 dossiers ont reçu un avis favorable pour la concrétisation des projets de voyages. L’attribution de celle-ci sera formalisée par la signature d’une convention entre la Ville et chaque bénéficiaire.

Evolution des Conseils de Secteurs en Conseils de Quartiers

Premier dispositif majeur permettant aux habitants de s’impliquer dans le développement de leur quartier, le Conseil de Secteur a été créé il y a neuf années. Pour 2018, une nouvelle génération s’annonce afin de redynamiser le dispositif. Le Conseil de Quartier concernera 19 secteurs. Afin d’assurer le bon fonctionnement, une charte de la démocratie locale sera coconstruite dès 2018 avec les habitants, les conseillers de quartier et les élus(es) afin de garantir les principes de fonctionnement du dispositif. Cela permettra également à la nouvelle génération des Conseils de Quartiers d’être réellement positionnés comme des acteurs du développement.

Mise en œuvre du budget participatif

En 2018, la Ville consacre une partie de son budget d’investissement aux habitants. Ils pourront ainsi proposer l’affectation de ce budget à la réalisation des projets inspirés et choisis par eux. Ce dispositif disposera d’une enveloppe de 1 300 000 euros, répartie entre les 19 quartiers dionysiens.

Réhabilitation de la station de traitement de la Bretagne

Les travaux de réhabilitation de la station de traitement de la Bretagne effectués par le groupement HYDOTECH et SEIT HYDRO’EAU, se sont achevés le 16 décembre 2016. Le mandataire du groupement, HYDOTECH, a transmis le 20 octobre dernier un mémoire de réclamation ainsi que son décompte final s’élevant à 3 311 146,79 euros HT pour les travaux réalisés. Ainsi, après plusieurs échanges et réunions entre la Ville et le mandataire des points d’accord ont été trouvés et la somme due a été négociée à hauteur de 60 167 euros HT. Le conseil municipal devra ainsi donner son accord au protocole transactionnel et autoriser le maire ou son représentant à signer la transaction.

Réhabilitation du captage de la Ravine du Chaudron

Dans le cadre des travaux de réhabilitation du captage de la Ravine Chaudron, la Ville a démarré en 2014 la réalisation des dossiers réglementaires dans le cadre de la procédure d’autorisation de prélèvement et de distribution d’eau destinée à la consommation humaine et à l’instauration des périmètres de protection des captages de la Ravine du Chaudron. 

Face à l’avancement actuel des études et à l’achèvement de la première phase, la Ville est apte à démarrer les prestations de maîtrise d’oeuvre pour affiner le coût des futurs travaux. Ainsi, une demande de financement sera présentée à l’Agence Française de Biodiversité au titre de la solidarité interbassins. L’assemblée délibérante devra donner l’approbation du coût de la maîtrise d’oeuvre et du plan de financement prévisionnel.

Réhabilitation des captages du secteur de Saint-François

Dans le cadre de la réhabilitation des captages du secteur de Saint-François, il convient de lancer un marché unique sur les quatre captages du secteur. Le lancement des procédures d’autorisation de prélèvement et de distribution d’eau destinée à la consommation humaine et des procédures d’instauration des périmètres de protection pour le 10 captages localisés dans les hauts de Saint-Denis traduit la volonté de Ville d’engager des travaux à court terme pour sécuriser l’alimentation en eau potable sur le secteur tout en respectant l’environnement.

Une demande de financement sera présentée à l’Agence Française de Biodiversité au titre de la solidarité interbassins sur les dépenses de prestations de maîtrise d’oeuvre. L’Assemblée délibérante devra donner l’approbation du coût prévisionnel et du plan de financement de l’opération de régularisation.

à voir également en vidéo

suivez-nous