Un budget de plus d’un milliard d’euros

Le budget 2019 "ne va pas dans l’intérêt des Réunionnais", estime l’opposition

Photo : Margaux Malinge pour Imaz Press Réunion

A l’occasion de l’assemblée plénière du budget primitif, qui se tient ce vendredi 29 mars 2019, l’opposition a tenu à exprimer son immense déception et sa colère. Les finances pour l’année en cours ne correspondent toujours pas aux besoins des Réunionnais, estime le mouvement PLR (Pour La Réunion).

" Il est inhabituel de voter un budget fin mars ", commence Huguette Bello, députée de La Réunion. Cette assemblée plénière ne se déroule que maintenant en raison de la mobilisation sociale ces derniers mois et des manifestations des gilets jaunes. " Le budget voté demain repose sur plusieurs piliers qui ne sont en fait que des petits poteaux ", se désole la députée. Selon l’opposition, le compte n’y est pas. 115 millions d’euros sont dédiés au pouvoir d’achat des Réunionnais mais il n’y a pour le PLR aucune stratégie globale qui puisse permettre de relever l’économie.

Concernant l’importation des marchandises, la production locale, l’octroi de mer ou encore la taxe sur le carburant, les réponses tant attendues par les opposants politiques de Didier Robert ne sont pas satisfaisantes. " La majorité régionale tente de faire rentrer 1,5L d’eau dans une bouteille d’1L ", résume Huguette Bello. Didier Robert prévoit un budget de plus d’1 milliard d’euros pour 2019, dont une large part est réservée selon lui à l’investissement, l’accompagnement des entreprises et le renfort de grands chantiers. Un projet que déplore le maire du Port Olivier Hoarau : " Tout passe dans la Nouvelle route du Littoral au détriment de choses plus importantes comme l’éducation. "

" La région gère actuellement ses dépenses de manière désastreuse ", complète Huguette Bello. Le budget proposé ne va pas dans le sens de l’intérêt général, estime l’opposition. " Il n’y ici aucune action favorable aux Réunionnais. "

Le secteur de l’éducation abandonné

" Depuis une dizaine d’années, nous avons un président de région qui n’investit pas dans l’éducation et n’a construit qu’un seul lycée en tout et pour tout ", s’alarme Huguette Bello. Au-delà des constructions, elle estime que tous les manuels scolaires devraient être gratuits. " Et nous attendons encore et toujours de voir apparaître les lycées des métiers de la mer et du tourisme. " Pour une moyenne de 943 élèves par établissement, l’opposition se désole de voir que les dépenses vont ailleurs.

" Beaucoup d’annonces, peu d’actions ", se désole l’opposition. " Il y a une incapacité à faire ", ajoute Olivier Hoarau. " Les choix de Didier Robert sont faits pour financer la NRL, au détriment de la formation par exemple. C’est pour ça que nous avons parfois des gens non qualifiés, et que l’on recrute à l’extérieur du territoire. C’est un vrai danger. "

L’emploi, " cheval de bataille "

La région annonce un budget de 44 millions d’euros dédié à la formation et l’emploi, et la création de 10 000 emplois en 2019. Un chiffre " surévalué ", estime l’opposition. Elle constate que seuls 23% des jeunes suivant une formation professionnelle ont pu bénéficier d’une insertion dans le monde du travail. Autrement dit, 77% d’entre eux n’ont pas trouvé d’emploi à la sortie de leurs études pourtant professionnalisantes.

" Beaucoup de sommes sont investies dans l’emploi, Didier Robert en fait son cheval de bataille ", explique Huguette Bello. " Pourtant les résultats se font attendre. Il est évident qu’il faut changer de stratégie ".

Pour développer l’emploi, l’accent est à mettre sur la construction selon lui, le BTP étant le cœur de l’économie locale. " La NRL devait créer 5000 emplois. Dans les faits nous n’en comptons que 1500 ". La Nouvelle route du Littoral étant actuellement le seul chantier d’envergure à la Réunion. " Qu’advient-il des autres routes, qui sont pourtant en mauvais état à La Réunion ? A quand les travaux sur la RN5 ? Ou au niveau de la zone aéro-portuaire ? " s’insurge Huguette Bello.

" Qu’est-ce que les gilets jaunes ont gagné au final ? " questionne Patricia Profil, conseillère régionale de la ville du Port. " On se doute déjà de la réponse… mais on posera quand même la question demain ", assure-t-elle.

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : accident , sainte-marie , immeuble , faits divers , actualités de la réunion , Actus Reunion

suivez-nous