La Réunion explose le prix des cartes grises

Photo Imaz Press reunion

Pourquoi le tarif de la carte grise de La Réunion est t-il l’un des plus chers de France ? Sur l’île, le prix fixé chaque année par le Conseil Régional s’élève à 51 euros. S’il est resté stable en 2018 par rapport à l’année précédente, le coût du certificat d’immatriculation réunionnais est l’un des plus onéreux des départements français. En moyenne, les Français paient 42 euros de taxe régionale pour obtenir leur carte grise.

Ça fait cher le petit bout de papier gris. Pour récupérer son certificat d’immatriculation, cette carte d’identité de notre véhicule, il faut sortir le porte-monnaie. Et à La Réunion, encore davantage. L’île pratique l’un des tarifs les plus élevés exercés dans les départements de France. En 2017, la taxe est passée de 39 à 51 euros. Fixée par le Conseil Régional, elle est restée stable en 2018. En restant l’une des plus onéreuses pratiquées au niveau national.

Mais comment ça se calcule, le coût de la carte grise ?

Le certificat d’immatriculation est soumis au paiement de taxes et d’une redevance. Son coût correspond donc à la somme de ces différentes taxes. Chacune d’entre elle est arrondie à l’euro le plus proche. Il faut ensuite y ajouter la redevance d’acheminement. Bon à savoir : pour un 2 roues de moins de 50 cm3, le certificat est gratuit.

C’est quoi, toutes ces fameuses taxes ?

Il faut d’abord compter la taxe régionale, fixée par la Région. Pour ce faire, le calcul consiste à multiplier la taxe d’un cheval fiscal de sa région par la puissance fiscale du véhicule. À La Réunion, le montant de la taxe régionale pour un cheval (CV) est de 51 euros. À titre de comparaison, le tarif pratiqué est de 27 euros en Corse, 35 euros en Normandie, ou encore 33 euros en Picardie. Parmi les départements d’Outre-Mer, c’est notre île qui remporte la palme. Le tarif pratiqué en Guadeloupe est de 41 euros, 42,50 euros en Guyane, et 30 euros en Martinique et à Mayotte. À noter que les recettes de cette taxe sont reversées au budget général de la Région.

Deuxième taxe : la taxe pour une nouvelle immatriculation, établie selon la catégorie de véhicule. Elle diffère selon que la voiture soit neuve ou veille de plus ou moins de 10 ans.

Troisième taxe : le barème pour une modification ou un duplicata. Intervient ensuite la taxe de gestion ainsi que la redevance pour l’acheminement de la carte grise.

Pour simuler le coût d’un certificatif d’immatriculation, c’est par ici.

Une augmentation annoncée en 2016

C’est en avril 2016 que le président de région Didier Robert a annoncé une hausse des prix sur les cartes grises. L’objectif : équilibrer les comptes de la collectivité. Soit une augmentation d’un peu plus de 30 %, qui permettrait à la Pyramide Inversée de renflouer ses caisses. Si les automobilistes pouvaient espérer une petite baisse cette année, ça n’a pas été le cas. En 2016, les immatriculations des voitures neuves avaient progressé de 6,3 % avec 23 700 nouveaux véhicules particuliers.

mots clés de l'article : Conseil Régional , Région , Réunion , PRIX , La Réunion , tarif , carte grise , Actu , Cher , Actus Reunion , certificat d’immatriculation , onéreux

à voir également en vidéo

suivez-nous