C’est une première à La Réunion

Etang Saint-Paul : la réserve naturelle labellisée site d’importance internationale

photo imaz press Réunion

L’Étang Saint-Paul a été reconnu comme zone humide d’importance internationale le mardi 20 août 2019. Le lieu a bénéficié d’une inscription sur la liste des sites d’importance internationale labellisés Ramsar. C’est en ce sens qu’une cérémonie a eu lieu ce vendredi 23 août 2019 à l’étang Saint-Paul en présence des représentants de la mairie de la commune, du conseil départemental, de l’état, du TCO et de la réserve naturelle.(Photo lp/www.ipreunion.com)

Zone humide Une zone humide désigne tout ce qui est marais, mangroves, étangs, embouchures, récifs coralliens etc. Les 485 hectares de la réserve naturelle de l’étang Saint-Paul en font partie. La zone regroupe l’étang saint-paulois, les ravines adjacentes (Bernica, Divon, Renaud et la Plaine) ainsi que le bassin vital. Il s’agit de la plus grande zone humide protégée des Mascareignes.

Convention Ramsar Il s’agit d’un traité international concernant un seul écosystème : les zones humides. Le texte a été édicté en 1971 à Ramsar, ville iranienne. Il prône la conservation et la protection de la faune et la flore du territoire. Il régit plus de 2340 sites répartis aux quatre coins du monde. En France, 49 sites sont inscrits comme zone humide d’importance internationale. C’est la première fois qu’un site réunionnais est labellisé Ramsar.

Conséquences économiques et environnementales

Le financement de la réserve est assuré par la DEAL (direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) le Département, la Commune de Saint Paul et par le TCO. En s’inscrivant sur cette liste de zones humide, la réserve naturelle de Saint-Paul bénéficie ainsi d’une reconnaissance environnementale à l’échelle mondiale. Pascal Hoarau est directeur de la régie de la réserve naturelle nationale de l’étang Saint-Paul. Il souligne l’importance " de nouvelles responsabilités pour nos agents, nous en sommes très heureux" L’une des missions prioritaires de la réserve est la préservation des espèces endémiques (papangue, butor, bois de paille-en-queue etc.) " notre zarlor, qu’il faut protéger des espèces envahissantes. " explique Pascal Hoarau. Il espère qu’un nouveau type de tourisme va émerger grâce au label. Regardez.

Le département de La Réunion s’est également impliqué dans ce projet. En effet, il détient près de 40 % des terres nouvellement protégées. Cyrille Melchior, président du conseil départemental a également inauguré ce matin les nouveaux locaux de la régie réserve naturelle nationale de l’étang Saint-Paul juste à côté du site. Regardez.

Il existe même une journée mondiale des zones humides. Elle aura lieu le dimanche 2 février 2020.

Lire aussi : Des animations gratuites pour la journée mondiale des zones humides

lp/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-paul , actualité de la réunion , Réserve Naturelle de L’Étang Saint-Paul , Actus Reunion , Conseil départemental Actualité , Saint-Paul Actualité , TCO Actualité

suivez-nous