Réunion par Imaz Press, jeudi 29 juillet 2021 à 14:25
"Une situation financière alarmante" insiste Huguette Bello

La Région Réunion endettée à hauteur de 1,241 milliard d’euros

image description
image description

A la veille de l’Assemblée plénière, la présidente de Région Huguette Bello organise une conférence de presse pour aborder le budget régional de l’année 2020. 28 jours après son investiture, Huguette Bello alerte sur "des éléments qui confirment les craintes exprimées pendant la campagne et toutes les alertes émises lorsque nous étions dans l’opposition", alors que la Région est aujourd’hui endettée à hauteur d’1 milliard 241 millions d’euros. "La situation économique est très préoccupante, elle est alarmante, c’est une mauvaise nouvelle. Notre défi est de remettre La Réunion sur les rails" a-t-elle alerté. Un endettement "historique", une épargne "famélique", une "manipulation de la population" ont été dénoncés par la nouvelle mandature régionale. La gestion financière de Didier Robert lors de ses présidences a été passée au crible, et un audit financier sera demandé sous peu. (Photo rb/www.ipreunion.com)

La majorité régionale estime que la situation est aujourd'hui "particulièrement dégradée, une situation jamais connue avant les mandatures de Didier Robert". "Tout a été orchestré pour cacher cette situation aux Réunionnais. L'heure de la vérité a sonné, demain aura lieu le premier rendez-vous de la réalité" a martelé Huguette Bello. Regardez :

Le Compte administratif 2020 sera à l'ordre du jour ce vendredi. "Ces chiffres dictent à notre mandature un devoir de transparence. La population doit être informée de façon claire et transparente. La situation financière est alarmante". Un audit financier est souhaité rapidement par la majorité.

"Nous avons le devoir de dire dans quel état se trouvent les dépenses de la Région : il traduit une dégradation nette de nos finances depuis 2010" a insisté Patrick Lebreton, conseiller régional. "L'épargne brute de la Région est moribonde, à hauteur de 106 millions d'euros, contre 186 millions en 2010. L'épargne nette est de 46 millions d'euros, cela ne permet même pas pour construire un demi-lycée" a-t-il souligné. "Notre épargne est famélique et impose à la collectivité de recourir systématiquement à l'emprûnt pour financer ses projets, ce qui ne sera pas sans conséquence sur le niveau d'endettement" a-t-il ajouté. Regardez :

- 400 millions d'euros de chèques en bois -

Ericka Bareigts est revenue sur la gestion des différentes collectivités qui ont été présidées par Didier Robert "Cette gestion calamiteuse des finances n'est pas propre à la Région, Didier Robert est en situation de récidive : avec sa mandature au Tampon, à la Casud" a-t-elle souligné. "Il s'agit d'une réelle gabegie de l'argent public, les collectivités qu'il dirige sont mises au service d'un intérêt personnel, et non pas à l'intérêt général". "Nous n'acceptons pas l'excuse qu'il ne serait pas un expert de gestion des finances. Nous n'acceptons pas l'excuse que les "grosses sommes lui font tourner la tête. Sa responsabilité est engagée et il devra y répondre" a affirmé Ericka Bareigts. "Les faits sont graves, et Didier Robert a toujours échappé à rendre des comptes". "Il a pris le risque d'entraîner la Région au bord de la ruine. Il a menti sur les finances régionales, il n'a cessé de montrer son autosatisfaction. Nous découvrons aujourd'hui l'ampleur de ces manipulations. 400 millions d'euros de chèques en bois ont été distribués aux communes. Ces 400 millions d'euros n'existent pas. Il n'a reculé devant rien pour manipuler les Réunionnais. Il a joué au poker menteur et il a perdu la partie". La majorité régionale souhaite désormais faire toute la lumière sur cette gestion, et demander des comptes à Didier Robert.

La question de la continuité territoriale a été longuement abordée, alors que la situation financière devra demander certains sacrifices. "Nous tenons à rappeler que nous sommes l'unique région à avoir rejeté le dispositif gouvernemental qui représente cinq millions d'euros, c'est une faute politique" a insisté Ericka Bareigts. Le dispositif régional pourrait donc être révisé. "Il va falloir tenter d'équilibrer le budget" a admis Huguette Bello, bien qu'aucune décision ne soit prise pour l'heure.

as/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Conseil Régional , Région , huguette bello , actualité de la réunion , Actus Reunion , Actualités Réunion , Bilan financier

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis