Saint-Paul

La lutte anti-gaspi se poursuit dans le restaurant scolaire de l’école de Mont Roquefeuil

Source : Ville de Saint-Paul

Un an après le début des premières actions menées contre le gaspillage alimentaire dans le restaurant scolaire de l’école de Mont Roquefeuil, une nouvelle campagne de pesée s’est déroulée le 21 et 22 novembre 2019. Objectif : Mesurer la pertinence des mesures correctives déjà mises en place.

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires de Saint-Paul, l’école primaire de Mont Rocquefeuil a été choisie l’année dernière comme école pilote. Accompagnés par SCOOP RD2A, les marmailles ainsi que le personnel de la restauration scolaire ont procédé tout au long de l’année dernière à des actions de prévention de lutte contre le gaspillage alimentaire. Au programme : pesée alimentaire de l’entrée, pain, plat et dessert avant/après le repas, ateliers d’éveil au goût, sensibilisation…

Quelques mois plus tard, des mesures correctives ont été mises en place dans ce restaurant où le gaspillage alimentaire est passé de 44% à 34% en seulement six mois après la récolte des données. Cela a été possible grâce à des actions concrètes. Si l’on prend le service du pain par exemple, " chaque enfant se sert dorénavant en se demandant à chaque fois s’il allait le manger ", commente Mélanie Perche de la Société Coopérative et Participative d’Ingénierie de Projets. Le service du fromage et du dessert a également été décalé et présenté de façon non systématique. Résultat : le taux de déchets en fromage est passé de 38% à 5%. Pour le pain, le taux de déchets avoisinait les 87% au début de l’expérience. En juin dernier, il était passé à 26%. 12 médiateurs du TCO pour la lutte contre le gaspillage alimentaire Pour maintenir les efforts déjà réalisés, l’accompagnement en autonomie dans la lutte contre le gaspillage alimentaire se poursuit. Le 21 et 22 novembre dernier, d’autres pesées alimentaires ont été réalisées sur le même modèle que celles qui se sont déroulées l’année dernière.

Ont été mobilisés pour l’occasion, les élèves des deux classes pilotes, des agents de la restauration scolaire, le pôle développement durable de la ville, le personnel enseignant, la SCOOP RD2A, des parents d’élève, un responsable de secteur, un responsable de satellite et quatre médiateurs du TCO et Cycléa.

Dans le cadre de cette phase de démarrage en autonomie, l’école bénéficie d’un appui technique. 12 médiateurs du TCO et de Cycléa ont été formés récemment à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Quatre interviennent sur le secteur de Saint-Paul et seront appelés prochainement à intervenir dans d’autres écoles de la commune. “Les bonnes habitudes doivent perdurer, c’est pourquoi nous avons effectué deux jours de mesures la semaine dernière.

Intervenant après corrections, ces pesées alimentaires permettront de mesurer les efforts déjà accomplis. On devrait connaître les nouveaux résultats en février prochain, des réajustements pourront être alors réalisés”, explique Mélanie Perche.

Une prochaine campagne de pesée devrait avoir lieu au mois de mai 2020. L’idée, à terme, est d’étendre les premières mesures contre le gaspillage alimentaire aux autres restaurants scolaires du territoire.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-paul , gaspillage , actualité de la réunion , Actus Reunion , Saint-Paul Actualité , Ecole de Mont Roquefeuil