Réunion par Imaz Press, lundi 19 octobre 2020 à 10:13
Tribune libre de l’association des professeurs d’histoire et de géographie de l’océan Indien

"La liberté pédagogique est ainsi constitutive de notre école"

image description
image description

L’Association des Professeurs d’histoire et de géographie de l’océan Indien, Régionale de La Réunion a appris avec beaucoup de tristesse et de sidération l’assassinat de Samuel PATY, professeur d’histoire et de géographie, le 16 octobre 2020 à Conflans-Saint- Honorine.

Nos pensées s’adressent d’abord à notre collègue assassiné sauvagement, lâchement et brutalement par un barbare ainsi qu’à sa famille et ses proches. Nous pensons aussi à tous nos collègues dans la peine, plus particulièrement aux professeurs d’histoire et de géographie et à l’ensemble des acteurs du système éducatif qui partagent avec conviction l’engagement autour des valeurs de la République et de la laïcité.

L’APHG est convaincue que c’est en redonnant un idéal républicain à toute la jeunesse par l’éducation, le savoir et la tolérance que l’obscurantisme sera vaincu. L’Histoire, la Géographie et l’Enseignement Moral et Civique ne sauraient porter à elles seules cet idéal, constamment à promouvoir, mais ces disciplines y contribuent pleinement, et en première ligne.

L’APHG réaffirme avec force l’autonomie des professeurs - la liberté pédagogique -, en ce qui concerne les contenus de l’enseignement. L’enseignant est maître d’ouvrage dans sa classe, dans le cadre strict des prescriptions des programmes pilotés par l’Etat et dans la mesure où ce qui est enseigné s’inscrit dans les limites du consensus scientifique établi par les méthodes de la recherche la mieux informée et renouvelée.

La liberté pédagogique est ainsi constitutive de notre école, elle consiste à chercher et dire le vrai, et aucun groupe ne peut s’arroger le droit de dicter ce que nous devons dire et enseigner en classe. C’est en exerçant son métier, par la Connaissance, que le professeur émancipe ses élèves.

L’APHG tient ainsi à promouvoir un esprit de résistance face à l’obscurantisme et à la terreur. Nous ne cesserons jamais le combat contre le fanatisme et la barbarie. Nous ne plierons jamais face au terrorisme islamiste qui décapite.

Une aide sans faille de notre institution est nécessaire afin d’éradiquer définitivement toutes ces dérives et ces actes inqualifiables. Plus que jamais, l’Ecole de la République doit poursuivre sa mission de diffusion des valeurs laïques par un travail de fond pédagogique mené par les professeurs, véritables serviteurs de l’Etat au quotidien, garants de la neutralité de l’école publique et laïque.

Nous gardons le cap pour inventer un nouveau consensus pour bâtir l’Education nationale de demain. La disparition de Samuel PATY à qui nous rendons hommage, à nouveau, renforcera notre détermination, nos convictions et notre engagement pour préserver le bien le plus cher, la LIBERTÉ, liberté d’expression, liberté pédagogique et liberté de s’instruire pour vaincre la barbarie, l’obscurantisme et la tyrannie.

mots clés de l'article : Courrier des lecteurs

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis