La galère des équipes d’EDF pendant Berguitta

Photo T.S.

Pas d’alerte rouge déclenchée ce jeudi 18 janvier 2018 malgré l’influence et les conditions météorologiques extrêmement dégradées dans le Sud-Ouest de l’île. De quoi sérieusement compliquer l’intervention des équipes d’Électricité de France (EDF) dans certains secteurs. Nous suivions l’une d’entre elles pour la réparation d’une ligne moyenne tension dans le quartier de la Chaloupe à Saint-Leu. Un parcours semé d’embûches.

 

Motif de l’opération : une chute d’arbre sur un câble. Suffisant pour priver plusieurs clients de courant. Sept spécialistes tentaient de régler le problème. Un camion tout équipé se rendait sur place en empruntant la route des Colimaçons afin de rejoindre la Chaloupe. Non sans mal. Les rafales de vent provoquaient la chutes de plusieurs "pié dbwa" déjà couchés, le temps de monter ce jeudi matin.

La pluie tombait également par intermittence. Suffisant pour compliquer encore un peu plus leur mission. Les techniciens se retrouvaient face à un radier submergé. Certains d’entre eux tentaient de trouver un autre chemin afin de rallier le lieu de l’incident.

Explications avec Ivan Mitrochine, responsable de l’agence "réseau-exploitation" à EDF. Sous quelques averses, il s’exprime. Tendez bien l’oreille car le très fort vent et les mauvaises conditions climatiques ne permettaient pas d’enregistrer un son de bonne qualité. Sans oublier les gouttes d’eau tombées sur notre caméra et notre micro…

 


Les agents d’Électricité de France se mobilisaient sur le terrain ce jeudi à l’approche de Berguittta. Les détails avec Ivan Mitrochine, chef d’agence de la cellule d’exploitation "réseaux" à EDF. Sous quelques averses, il s’exprime. pic.twitter.com/REuXxiNa19
— Thomas Selly (@Thsly) 18 janvier 2018


 

Une intervention rendue compliquée. Impossible de suivre plus loin cette équipe pour des raisons de sécurité. Nos accompagnateurs craignaient en effet que la route soit coupée à notre retour par des branches ou des troncs d’arbres. Nous devions donc effectuer un demi-tour. Finalement, les techniciens trouvaient une voie de contournement afin d’éviter le radier.

Malgré les averses et le vent, ils parvenaient à réalimenter le secteur et les usagers privés d’électricité. Comme nous le confirmait Ivan Mitrochine en milieu d’après-midi, contacté par téléphone.

Un peu plus tôt dans la journée, il nous expliquait que quand l’alerte rouge n’était pas déclenchée, les agents continuaient de sortir sur le terrain. Comme ce jeudi avec le maintien de l’alerte orange. On le retrouve en interview. 

 


Un peu plus tôt dans la journée, il nous expliquait que quand l’alerte rouge n’était pas déclenchée, les agents continuaient de sortir sur le terrain. pic.twitter.com/AD3JiHSs6G
— Thomas Selly (@Thsly) 18 janvier 2018


 

Le contre-maître Patrice Monnot encadrait également l’équipe de sept personnes dépêchée sur le terrain à Saint-Leu ce jeudi. Pour lui aussi, pas question de faire prendre de risques à ses hommes. Il détaille l’équipement embarqué à bord du camion d’intervention 4x4 et l’objet de sa mission réussie, rendue très difficile par les effets de Berguitta.
 


Le contre-maître Patrick Monnot supervisait également l’équipe dépêchée sur le terrain à Saint-Leu ce jeudi. Pour lui aussi, pas question de faire prendre de risques à ses équipes. Il détaille l’équipement embarqué à bord du véhicule d’intervention. pic.twitter.com/JlaYy7eoEO
— Thomas Selly (@Thsly) 18 janvier 2018


 

Une sortie sur le terrain supervisée depuis le centre EDF de Saint-Leu à la Pointe des Châteaux. Une structure aux allures de cellule de crise avec des agents missionnés pour intervenir et des opérateurs en charge de gérer les incidents signalés sur le réseau réunionnais.

Au sec cette fois-ci, depuis son bureau, Ivan Mitrochine expliquait le dispositif mis en place pour l’intervention que nous avions suivie. Il revient également sur les moyens humains déployés en cas de réparations.
 


Une sortie sur le terrain supervisée depuis le centre EDF de Saint-Leu à la Pointe des Châteaux. Une structure aux allures de cellule de crise avec des agents missionnés pour intervenir et des opérateurs en charge de gérer les incidents signalés sur le réseau réunionnais. pic.twitter.com/74HFpcoRvL
— Thomas Selly (@Thsly) 18 janvier 2018


 

Selon le responsable, les chutes d’arbres représentent la principale cause de coupure d’électricité. Pour rappel, ce jeudi à 15 heures, moins de 5.000 clients étaient privés de courant. Un peu plus tôt, ils étaient entre 10.000 à 15.000. Le passage de la tempête au plus près de l’île entre 17h et 18h a ensuite provoqué de nouvelles pannes, principalement dans l’Ouest et le Nord de l’île jusqu’en début de soirée. A 22h00, sur les 72 000 clients impactés dans la journée, 18 000 foyers étaient privés d’électricité.

Cinq équipes mobilisées et une bonne centaine de techniciens sur le pont afin de réparer les dégâts causés par Berguitta…. Cela ne sera pas de trop avec d’autres perturbations sur le réseau sans doute à prévoir à cause de chutes d’arbres ou d’incidents divers.
 

ts/

mots clés de l'article : Météo , pluies , tempête , Réunion , Edf , dégradations , vent , Actu , réparations , conditions , Actus Reunion , Berguitta , Berguitta , janvier 2018

à voir également en vidéo

suivez-nous