Réunion par Imaz Press, mercredi 8 avril 2020 à 02:57
Livraisons, masques, commandes en ligne

La fête de Pâques approche, les chocolateries s’adaptent au confinement

image description
image description

Alors que la fête de Pâques, et du chocolat, approche à grands pas, les Réunionnais sont toujours confinés. Mais pas question de tirer un trait sur le chocolat ! Livraison, masques, commande en ligne... Les chocolateries de l’île adaptent leur offre afin d’approvisionner les gourmands, en toute sécurité. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Devant le magasin de chocolats belges Jeff de Bruges, dans le centre de Saint-Denis, Emilie, attend son tour. "Pas plus de deux personnes dans la boutique", indique une feuille affichée sur la porte d'entrée. Armée d'un masque et de gants de protection, elle est venue chercher sa commande de chocolats. Sa première sortie depuis 15 jours.

"Déjà qu'on ne peut pas sortir, on ne va pas en plus se priver de se faire plaisir avec du chocolat !", sourit la mère de famille, qui se languit de faire plaisir à ses enfants pour Pâques. Cette année, malgré le confinement, les petits comme les grands auront le droit à leur chocolat.

- Entre 60 et 80 commandes quotidiennes -

Les boutiques Jeff de Bruges à La Réunion ont mis en place un système de commande par internet, afin d'assurer l'approvisionnement en chocolat aux Réunionnais, même en ces temps de confinement. Dix jours après l'annonce des premières mesures, l'outil de commande et de paiement en ligne était opérationnel.

Les chocolats sont ensuite être livrés, pour un montant de 10 euros. Les clients comme Emilie, peuvent également venir les chercher dans les points de vente. Sur l'ensemble des 7 boutiques de l'île, on compte entre 60 et 80 commandes par jour. Pour Monique, responsable de la boutique de la rue Jean Chatel à Saint-Denis, si les ventes ne sont pas comparables avec celles des autres années, les commandes se multiplient à l'approche de Pâques, et ce malgré la situation.

A l'intérieur de la boutique, qui reste donc ouverte, les mesures de protection sont visibles : les vendeuses sont équipées de masques, un pot de gel hydroalcoolique trône sur le comptoir à destination des clients, et une vitre de plexiglas les sépare du personnel.

A quelques centaines de mètres de là, les employés de la Chocolaterie, également masqués, préparent leurs livraisons. "Une centaine par jour", indique fièrement Mohammed, le gérant de cette boutique de confiseries ouverte il y a 25 ans. Si le magasin est vide, les livraisons se multiplient, à tel point que Mohammed ne constate pour l'instant pas de baisse de vente par rapport aux années précédentes.

"Les gens ne peuvent plus se rendre à la boutique, mais ils commandent en ligne et par téléphone", indique le commerçant, qui a fixé le prix de ses livraisons à 13,90 euros sur toute l'île.

Ainsi, malgré le confinement, les Réunionnais semblent attachés à cette tradition de Pâques, ou plutôt au chocolat ! Une célébration gourmande qui pourra égayer le quotidien parfois morose du confinement, pour les grands comme pour les petits.

ldp / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : économie , Pâques , CHOCOLAT , coronavirus , confinement , Actus Reunion , Coronavirus , gourmand

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis