Pour discuter des dysfonctionnements

La direction du centre hospitalier de l’Ouest a rencontré les syndicats

Photos DR (mairie de Saint-Paul)

Après le débrayage du personnel du centre hospitalier de l’Ouest de la Réunion (CHOR) ce jeudi 25 avril 2019, la direction a communiqué les mesures qui vont être entreprises pour répondre aux doléances de SUD Santé et de la CFDT.

Alors que le personnel hospitalier se plaint, sept semaines après l'ouverture du CHOR, de nombreux dysfonctionnement, la direction a rencontré les représentants syndicaux du CFDT et de SUD Santé afin de discuter des mesures possibles pour améliorer les conditions de travail de chacun. Trois réunions au total ont été organisées depuis le 19 avril entre les ressources humaines et le personnel pour discuter des problèmes internes constatés.

"D’une part, le CHOR constate, depuis son ouverture, une activité au-delà des prévisions les plus optimistes. Cette activité particulièrement importante les deux premières semaines d’ouverture revient progressivement au plus près de nos prévisions, mais a nécessairement généré une suractivité dans les services. D’autre part, l’appropriation des nouveaux locaux et des nouvelles organisations a inévitablement induit des temps d’adaptation et des perturbations dans le fonctionnement de certaines équipes. En dépit de toutes les anticipations et des efforts de chacun, il faudra plus de quelques semaines encore pour que toutes les organisations soient parfaitement en place" a ainsi souligné la direction du CHOR.

Une évaluation des moyens nécessaires

La direction a indiqué que des évaluations de la charge de travail étaient actuellement en cours pour déterminer combien de renforts ponctuels et définitifs devront être mis en place aux seins des différents services. Elle rappelle cependant qu’elle "se doit de trouver le juste équilibre entre les bonnes conditions de prises en charge des patients, la qualité de vie au travail des personnels et la préservation d’un équilibre financier indispensable au respect des engagements pris". 15 postes auraient par ailleurs été ouverts pour venir en renfort aux équipes.

Finalement, la direction conclut que "ces quelques points identifiés, qui font l’objet d’un accompagnement particulièrement attentif, ne doivent pas faire oublier que la mise en service du CHOR est intervenue il y a moins de deux mois et qu’elle s’est effectuée dans d’excellentes conditions grâce à l’investissement de toutes les équipes".

Lire aussi : Ambiance morose au centre hospitalier de l'Ouest

mots clés de l'article : santé , actualité de la réunion , grève , Actus Reunion , Centre hospitalier de l’Ouest

suivez-nous