Rachat de Corsair par Intro Aviation

La compagnie Corsair se renforce, davantage de vols pour les Réunionnais

photo imaz press

Intro Aviation rachète 53% du capital de Corsair, une bonne nouvelle pour la compagnie française qui compte se développer et annonce plusieurs chantiers dans les années à venir. Quant aux Réunionnais, ils devraient avoir droit à beaucoup plus de vols en direct. Eh oui, adieu les Boeing, Corsair va constituer une monoflotte d’Airbus uniquement.

Des avions tous neufs et de nouvelles destinations : Corsair prépare son avenir avec le sourire, depuis son rachat par Intro Aviation. " Je viens vers vous avec plein de bonnes nouvelles ", explique son PDG Pascal de Izaguirre. " C’était important pour nous de venir faire ces présentations à La Réunion, qui reste un pilier de notre réseau aérien. "

Intro Aviation devient actionnaire majoritaire de la compagnie aérienne en rachetant 53% de son capital. " Nous avons eu un avis favorable du comité d’entreprise, et aucune expression contre. C’est extrêmement exceptionnel ! " se réjouit le PDG. Des changements sont donc à prévoir dans les avions Corsair, des bons a priori.

Plusieurs chantiers prévus d’ici 2023

Au total, 13 avions vont être commandés. Une monoflotte composée uniquement d’Airbus A330. " Nous avons établi un objectif de 10 avions dans un premier temps d’ici 2021 ", détaille le PDG. " Adieu les Boeing 747, donc, deux types d’avion étant contre-productif selon la compagnie.

Les avions mis à disposition de Corsair bénéficieront également d’une refonte intérieure. Nouveaux fauteuils, nouveaux divertissements à bord. Une montée en gamme voulue par Corsair, qui compte aussi développer son offre business. " Nous allons passer de 12 à 20 sièges business dans nos avions ", explique Pascal de Izaguirre. Idem pour la catégorie premium éco.

Que reste-t-il pour les usagers de la classe économique ? " Certes il y en aura moins dans nos avions, mais c’est un choix stratégique ". La compagnie garantit d’ailleurs que malgré ce coup de neuf, les billets d’avion ne bougeront pas, aucun changement n’est à prévoir pour l’instant en terme de prix.

Une fréquence de vols accrue

La compagnie compte également augmenter le nombre de ses vols. " On peut imaginer un jour 10 à 12 vols par semaine vers la Réunion par exemple ", espère le PDG. Augmenter la qualité, mais aussi la quantité.

Parmi les nouvelles destinations prévues, l’ouverture de Miami le 10 juin 2019. " C’est la première destination nord-américaine pour nous ". Autre annonce : le vol Paris-Montréal sera désormais ouvert toute l’année et non plus seulement en été.

Quels changements pour La Réunion ?

" Que du positif à venir pour les Réunionnais ", rassure le PDG. En soi il y aura peu de bouleversements, sinon une fréquence de vols plus grande. " Le fait d’avoir un seul type d’avion permettra d’avoir des vols 100% directs ", ajoute Pascal de Izaguirre.

Les vols qui desservent ou partent de La Réunion profiteront également d'une plus grande fréquence et d’un meilleur confort, en lien avec la modernisation voulue à l’intérieur des appareils. Quant aux destinations à partir de La Réunion, Corsair confirme que Madagascar ne sera plus desservie, et Maurice ne l'est toujours pas. La compagnie souhaite se concentrer sur les vols long-courriers.

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : aviation , ECONOMIE , corsair , airbus , actualités de la réunion , business , Actus Reunion

suivez-nous