Economies d’énergie

La CCI pousse les entreprises locales à se lancer dans l’énergie durable

photo Margaux Malinge pour imazpress

La Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion veut aider les entreprises réunionnaises à s’engager dans une démarche d’économie d’énergie. Pour la CCI, cela passe par les certificats dédiés, les "CEE" (certificats d’économie d’énergie) : un dispositif pour améliorer l’efficacité énergétique dans les secteurs du bâtiment, des transports, de l’industrie, de l’agriculture. Pour accélérer le processus, la CCI a signé une convention de partenariat avec GEO France Finance, un partenariat présenté aux entreprises ce lundi 13 mai 2019.

Innover, isoler, économiser : la CCI dit vouloir s'engager dans une démarche d' "économies d'énergie", elle a donc invité les entreprises ce lundi 13 mai 2019 à agir en ce sens. La convention de partenariat signée avec GEO France Finance servira selon Ibrahim Patel, président de la CCIR à "mieux communiquer et accompagner ces entreprises".

La maîtrise d'énergie "c'est la tendance aujourd'hui et la CCI ne pouvait pas passer à côté" explique-t-il. Une convention a été signée à un premier niveau, pour gérer l'installation de LED dans plusieurs sites de la CCI. Désormais le partenariat se place à un second niveau, avec l'aide de GEO, pour "financer les entreprises ou les particuliers qui veulent changer leur isolation thermique".

"La Réunion est en retard de 3-4 ans", selon Ibrahim Patel, mais ce retard peut être rattrapé facilement. Un premier bilan au 31 décembre 2019 permettra d'évaluer le nombre d'entreprises qui se sont ralliées au projet, la rapidité de la réponse donnée aux entreprises, et pour finir, l'état d'avancement des projets énergétiques.

30 000 euros pour aider les entreprises

Pour Christophe Février, président et fondateur de GEO France Finance, le dispositif des CEE s'inscrit dans une "ambition et une obligation européennes qui visent à atteindre une réduction massive de nos consommations d'énergie". Il ajoute que 3 milliards d'euros sont dédiés chaque année au financement des CEE, sur le plan de l'hexagone comme des Outre-mer, matériaux, pose, et frais d'accompagnement compris.

"Il faut que les entreprises réunionnaises se prennent en main : c'est un droit, mais c'est surtout un devoir". Cela passe par la formation des artisans - qui représentent un tiers de l'économie de l'île - à la RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) : "bien poser des travaux d'énergie ça demande une compétence, ça demande de faire évoluer son métier", estime Christophe Février. Pour cela, GEO France Finance offre 30 000 euros d'avance de financement aux entreprises pour assurer ces formations.

"On arrive à La Réunion tardivement mais avec beaucoup d'ambition", ajoute le fondateur. "On a déjà embauché 30 électriciens pour des travaux de pose, et investi 2 millions d'euros de financement auprès des industriels locaux". Ce qui est visé ici, c'est bien la récupération de chaleur, à travers l'amélioration de l'isolation. Christiophe Février a senti ce lundi 13 mai 2019 un réel intérêt de la part des entreprises rassemblées : "Je n'ai jamais vu un tel niveau de curiosité, on sent que ça accroche, il y a une vraie demande."

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : ECONOMIE , entreprises , CCI , actualités de la réunion , Actus Reunion , CCIR Actualité , Energie durable

suivez-nous