Un fond d’urgence demandé à l’Etat

La CCI invite les entreprises ayant subi des dommages à se faire connaître

photo rb imaz press reunion

Depuis le samedi, La Réunion est paralysée économiquement par le mouvement des Gilets Jaunes. Si les collectivités et les institutions ont fermé leurs portes par prudence, des entreprises et notamment les petites et moyennes entreprises sont pénalisées financièrement par la situation de blocage et les dégradations commises sur leurs établissements. La Chambre de Commerce et d’Industrie va donc solliciter l’Etat pour faire classer La Réunion en zone catastrophe économique et obtenir la mise en place d’un fonds d’aide d’urgence permettant aux entreprises de relancer leur activité dans les meilleurs délais.

D’ores et déjà, pour soutenir l’ensemble des chefs d’entreprises victimes de dégradations, les services de la CCI de La Réunion sont mobilisés pour les accompagner dans leur démarche auprès des assureurs, dans leur recherche de solutions d’indemnisations ou dans toute autre solution d’accompagnement.

La CCI invite les entreprises ressortissantes à se faire connaitre auprès des Maisons de l’Entreprise afin de recenser les vols, dégâts causés et/ou difficultés qu’elles subissent.

mots clés de l'article : chambre de commerce et d’industrie , CCI , La Réunion , dégradations , actualité de la réunion , gilets jaunes , Actus Reunion , Zone catastrophe économique , Fonds d’aide d’urgence

à voir également en vidéo

dossier associé

suivez-nous