Réunion par Imaz Press, lundi 28 septembre 2020 à 02:59
Mariages, communions, fêtes...

Ça commence ce lundi. : les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits

image description
image description

Ce lundi 28 septembre 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles mesures restrictives dans la lutte contre le coronavirus. La Réunion, comme 68 autres départements, est classée en zone d’alerte, dans une nouvelle classification de l’intensité du coronavirus en France, introduite par le ministre de la Santé Olivier Véran, mercredi dernier. ce titre, les rassemblements privés sont désormais limités à 30 personnes maximum. Cela inclut les mariages, les communions, les baptêmes, les fêtes ainsi que les événements associatifs. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Le deuxième point hebdomadaire du ministre de la Santé, instauré à la demande du président Emmanuel Macron, a eu un certain effet de surprise, mercredi dernier. Alors que l’épidémie de coronavirus connaît un important rebond sur le territoire national, le gouvernement a acté, en Conseil de défense, une nouvelle classification de l’intensité de la Covid-19 par département : les zones d'alerte, les zones d'alerte renforcée, les zones d'alertes maximales et l'état d'urgence sanitaire.

- La Réunion en zone d'alerte -

Avec ce nouveau code couleur (rose, rouge, rouge écarlate, noir) et sémantique s’accompagnent de nouvelles mesures de restrictions. Pour La Réunion les 68 autres départements classés en zone d’alerte, la jauge maximale autorisée pour les rassemblements privés est rabaissée à 30 personnes. Le préfet est également habilité à prendre un certain nombre de mesures locales de nature à réduire la circulation du virus.

Lire aussi :Covid-19 à La Réunion : 30 personnes maximum pour les mariages, les communions et les fêtes

Pour rappel, le préfet de La Réunion Jacques Billant a déjà mis en place des mesures exceptionnelles, en vigueur au moins jusqu’à ce mercredi 30 septembre :

• interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les espaces verts, les aires de loisirs, les parcs, les jardins, les aires de pique-nique aménagées, les plages ; • interdiction de la pratique des sports collectifs et de combats ; • interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique ; • interdiction de la vente d’alcool à emporter après 17 heures ; • fermeture des bars et restaurants à 00h30 ; • renforcement des protocoles et contrôles dans les établissements recevant du public ; • obligation du port du masque dans les lieux extérieurs à forte fréquentation.

Lire aussi :Six nouvelles mesures restrictives pour lutter contre le virus à La Réunion

- Des restrictions croissantes en fonction des seuils -

Pour classer les départements et les territoires, le gouvernement indique se fonder sur trois indicateurs clés :

•le taux d’incidence qui mesure le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants par semaine ; •le taux d’incidence pour les personnes de plus de 65 ans, qui mesure le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants par semaine dans un territoire ; •la part des patients Covid dans les réanimations, qui reflète l’impact de l’épidémie sur notre système de santé.

Selon ces critères, La Réunion n’en est pour l’instant qu’au premier seuil d’alerte défini par les autorités, mais les nouvelles restrictions sont déjà lourdes à assumer pour certains secteurs d’activités.

Lire aussi :Fêtes de plus de 30 personnes interdites : "coup de massue" pour le secteur de l'événementiel

ce jour, les lieux en zone d'alerte renforcée sont : Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris et les départements de la petite couronne, Rennes, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse. Si La Réunion venait à atteindre ce stade, avec un taux d'incidence supérieur à 150 cas pour 100.000 habitants et 50 cas pour 100.000 chez les personnes âgées, alors les restrictions seraient encore plus importantes :

•interdiction des fêtes locales ou des fêtes étudiantes ; •interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public ; •fermeture partielle des bars ; •fermeture des salles de sport et gymnases ; •fermeture des salles des fêtes et des salles polyvalentes pour toute activité festive et associative.

Quant au seuil d'alerte maximale, pour les territoires avec un taux d’incidence supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants et 100 cas pour 100.000 habitants chez les personnes âgées, ainsi qu'un taux d'occupation des lits de réanimation par des patients Covid supérieur à 30%, seules la Guadeloupe et la métropole d'Aix-Marseille sont concernées.

Pour ces zones, les établissements recevant du public sont fermés, sauf s'il existe déjà un protocole sanitaire strict, et les bars et restaurants totalement fermés. Des mesures drastiques qui ont déjà provoqué une levée de boucliers dans élus locaux et des professionnels.

Lire aussi :Covid-19: à Marseille, la colère après le tour de vis

Aucune zone n'est pour le moment en état d'urgence sanitaire.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : restrictions , rassemblements , coronavirus , actualités de la réunion , Actus Reunion , mesures sanitaires , Coronavirus , Covid-19

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis