Privé, public, activité...

L’Insee dit tout sur les salaires

AFP/Archives - PHILIPPE HUGUEN

"En 2015, le salaire net moyen en équivalent temps plein des 139 400 salariés des entreprises réunionnaises s’élève à 1 920 euros par mois, soit 5 % de moins en moyenne qu’en France de province et 8 % de moins que dans les autres DOM " historiques " (Guadeloupe, Martinique, Guyane)" indique l’Insee ce mardi 30 octobre 2018. Le salaire moyen est plus faible sur l’île en raison de certaines caractéristiques structurelles de l’économie locale. Toutefois, les cadres et les salariés des grandes entreprises sont mieux rémunérés que leurs homologues provinciaux. Aussi les inégalités salariales sont-elles plus prononcées à La Réunion. "Dans les administrations publiques de La Réunion, le salaire moyen est plus élevé que dans les entreprises réunionnaises et que dans les administrations de province" ajoute l’Insee dont nous publions le communiqué ci-dessous.

 

Moins d’emplois qualifiés, de CDI et de grandes entreprises

À La Réunion, quatre principaux facteurs sont à l’origine des salaires plus bas que la moyenne de France de province : le manque d’emplois qualifiés (51 % d’ouvriers réunionnais contre 43 % en province), le recours plus fréquent aux emplois aidés (10 % des salariés contre 2,5 %), la part plus importante de salariés en contrat déterminé (12 % des salariés en CDD contre 5 %), les tailles réduites des entreprises réunionnaises (21 % des salariés réunionnais travaillent dans des entreprises de plus de 250 salariés, contre 39 % en province).

Davantage de salariés dans le commerce et les services de proximité, secteurs moins rémunérateurs

Les secteurs des services administratifs, des activités artistiques et de spectacle, du commerce de détail, de l’hébergement et de la restauration et les autres services à la personne sont les moins rémunérateurs, en raison d’une main-d’oeuvre peu qualifiée et plus féminisée, de contrats plus précaires, d’entreprises plus petites. Dans ces activités, le salaire moyen est de 1 520 euros nets par mois, contre 1 630 euros en province. Ces secteurs emploient 35 % des salariés contre 30 % en province.

Des activités productives moins rémunératrices qu’en province

Les activités dites " productives " (industrie, construction, commerce de gros et automobile, services aux entreprises) sont plus rémunératrices que le commerce et les services de proximité, mais moins qu’en province : 2 030 euros nets par mois, contre 2 220 euros en province. Ces activités emploient 31 % de l’ensemble des salariés des entreprises.

Des services plus rémunérateurs

A contrario, l’information et la communication, la finance et les assurances, l’immobilier, la gestion de l’eau et de l’énergie ou les transports sont des secteurs d’activités plus rémunérateurs que les deux groupes d’activités précédents : leurs salariés perçoivent en moyenne 2 470 euros nets par mois contre 2 370 euros en province. Ces activités dites de " services qualifiés " regroupent 19 % de l’emploi salarié privé à La Réunion.

Un secteur médico-social plus rémunérateur qu’en province, moins féminisé

Les activités de services de santé, de l’action sociale et de la formation offrent à La Réunion des salaires supérieurs à ceux de province : 1 890 euros nets mensuels contre 1 730 euros en province. La main-d’oeuvre moins féminisée qu’en province ainsi qu’un moindre recours au temps partiel est en partie à l’origine de cette meilleure rémunération. Mais une main-d’oeuvre plus jeune et davantage sous contrat aidé tire la moyenne vers le bas. Le secteur médico-social rassemble 20 % des salariés de l’île.

Administrations publiques : un salaire moyen plus élevé que dans les entreprises

En 2015, à La Réunion, le salaire moyen net dans les administrations publiques s’élève à 2 570 euros, salaire supérieur d’un tiers à celui versé dans les entreprises. En effet, les administrations publiques emploient plus de cadres et de professions intermédiaires que les entreprises. De plus, les titulaires des administrations publiques de l’île perçoivent une surrémunération liée à leur localisation ultramarine : leur salaire moyen est ainsi supérieur de 45 % à celui des titulaires de province.

Cependant, les administrations publiques réunionnaises emploient davantage d’agents contractuels qu’en province, notamment des emplois aidés. Les contractuels disposent d’un salaire moyen moins élevé que les autres salariés.

 

mots clés de l'article : salaires , salariés , Insee , cadres , public , privé , secteurs , Économie , actualité de la réunion , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous