La préfecture rappelle le danger des courants dans le lagon

L’Ermitage - Deux baigneurs secourus par un navire de plaisance ce samedi

photo imaz press reunion

Ce samedi 14 janvier 2017, deux baigneurs se sont retrouvés en difficulté au niveau de la passe de l’Ermitage. Alors que le soleil se couchait, ils ont été emportés par un courant sortant et ont dû s’agripper au filet de sécurité en surface en attendant les secours, indique la préfecture. C’est finalement le propriétaire d’un navire de pêche-plaisance qui a pu les raccompagner. L’occasion de rappeler que des courants permanents agitent le lagon et que leur force peut entraîner les baigneurs vers le large. Nous publions ci-dessous le communiqué préfectoral dans son intégralité.

Deux baigneurs se sont trouvés en difficulté à la tombée du jour ce samedi dans la passe de l’Ermitage avant de pouvoir rejoindre le rivage accompagnés par un navire de plaisance.

Le 14 janvier 2017 vers 18h45, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion et le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) ont été informés par un témoin de la présence de deux nageurs en difficulté dans la passe de l’Ermitage sur la commune de Saint-Paul alors que le poste de secours armé par les maîtres nageurs sauveteurs (MNS) était fermé depuis 17H30. Ces baigneurs, emportés par un courant sortant, se sont agrippés au filet de sécurité en surface de la passe dans l’attente de secours. Le CODIS, assurant la coordination, a mis en œuvre immédiatement la brigade nautique de sapeurs-pompiers de Saint-Leu. Finalement, le propriétaire d’un navire de pêche-plaisance, situé à proximité de la passe, a pu accompagner et sécuriser les deux personnes qui ont pu rejoindre la plage à la nage.


Il est rappelé la présence de courants permanents dans le lagon dont la force peut entraîner à certains moments des baigneurs vers le large.

Le préfet de La Réunion renouvelle ses consignes de prudence envers tous les usagers de la mer et plus particulièrement auprès des baigneurs en leur conseillant de privilégier les zones lagonaires ou les espaces surveillés et aménagés durant les heures d’ouverture des postes de surveillance de la baignade.

mots clés de l'article : SECOURS , préfecture , navire , lagon , baigneurs , plaisance , difficulté , courants , passe de l’ermitage , Actus Reunion