Le CHU de La Réunion se mobilise

Journée mondiale du lupus : 800 Réunionnais sont concernés

Source : CHU de La Réunion

Comme chaque année, le 10 mai est dédié à la journée mondiale du lupus, une maladie-auto-immune encore assez méconnue du grand public. Pour l’occasion, le CHU de La Réunion accueillait les malades et leurs proches pour une journée d’information et d’échange.

Maladie peu connue mais pouvant avoir des conséquences graves sur la santé, le lupus touche environ 800 personnes à La Réunion, dont une grande majorité de femmes. Un chiffre qui est par ailleurs deux fois supérieur en comparaison avec la métropole. La présidente de l’association Lupus Réunion, Jessica Réseda, était présente pour accueillir le public et l’informer sur cette maladie. " Le lupus est une maladie du système immunitaire, qui peut atteindre différents organes, explique-t-elle, ce qui veut dire que chaque malade n’est pas atteint de la même façon ".

Éruptions cutanées, problèmes rénaux ou oculaires, atteinte des articulations, les symptômes peuvent être nombreux. " Chaque traitement doit donc s’adapter à chaque patient " souligne Jessica Réseda. Le large éventail de symptômes peut d'ailleurs rendre le diagnostic compliqué, certaines personnes devant attendre plusieurs années avant d'être fixé sur leur état de santé. De plus, le degré de gravité de la maladie varie lui aussi. Si certains patients peuvent vivre une vie normale, d’autres peuvent être lourdement handicapés. " Cela peut prendre beaucoup de temps pour accepter que l’on est malade " précise la présidente de l’association.

Des ateliers thérapeutiques pour accompagner les patients

L’association Lupus Réunion, créée en 2005, organise des ateliers d’éducation thérapeutique pour accompagner les malades en partenariat avec le CHU. " Un médecin, une infirmière, une socio-esthéticienne et une diététicienne interviennent lors des échanges " précise-t-elle. Les aspects de la maladie qui ne sont pas abordés avec les médecins en entretien personnel sont aussi discutés, comme l’aspect esthétique lorsque le patient est atteint de lésions cutanées.

En marge des stands dédiés au lupus, des malades de la sclérodermie – une maladie auto-immune qui cause à la peau de se durcir – étaient aussi présents pour informer sur cette maladie, elle aussi très peu connue. " Entre malades, il faut se soutenir et offrir le plus de visibilité possible " termine Jessica Réseda.

as/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : santé , sensibilisation , actualité de la réunion , chu de la Réunion , Actus Reunion , Saint-Denis Actualité , Journée mondiale du lupus , Maladie auto-immune , Sclérodermie

suivez-nous