Maurice refuse la quasi totalité des demandes hors quota

Jeux des îles : pas d’accréditation pour la Région et les députés (notamment)

photo rb pour imaz press

Décidément, assister aux Jeux des îles de l’océan indien (JIOI) 2019, relève de plus en plus du parcours du combattant. Après les problèmes de billetique, ceux des accréditations. Maurice, le pays organisateur a refusé la quasi totalité des demandes d’accréditation hors quota. Les autorités mauriciennes ont invité la ministre des sports, Roxana Maracineau, le préfet, Jacques Billant, et... personne d’autres. Pas d’invitation ni d’accréditation pour Didier Robert, président de Région, Cyrille Melchior, président du Département, Ericka Bareigts, députée, etc. L’affaire qui fait grincer beaucoup de dents à La Réunion pourrait prendre de l’ampleur et créer des tensions diplomatiques. Imaz Press vous révèle les détails de cette nouvelle difficulté dans l’organisation des JIOI 2019. (photo d’illustraton rb/www.ipreunion.com)

quelques jours de l’ouverture de la compétition régionale qui se tiendra à Maurice du 19 au 28 juillet prochain, les autorités mauriciennes ont donné leur réponse concernant les demandes d’accréditation pour assister au JIOI. Ces demandes ont été centralisées et envoyées aux autorités mauriciennes par le CROS (Comité régional olympique et sportif) Une formalité a priori, mais cela n’a pas été le cas. Maurice, le pays hôte, a refusé la majorité des demandes d’accréditation hors quota.

Ceux qui sont dans les clous

Bien sûr, les sportifs ne font pas partis des non accrédités. Ils figurent bien dans le quota au même titre que leurs entraîneurs, les cadres des ligues et les chefs de délégation (en général le président de ligue ou son représentant). Des membres du CROS (Comité régional et sportif) de La Réunion y sont aussi ainsi que le personnel médical. Les journalistes sont également accrédités

Les non accrédités

Parmi la centaine de demandes d’accréditation hors quota qui ont reçu un avis négatif : les collectivités territoriales, le président de Région et le président du Département ainsi que ceux qui devaient les accompagner. Les députés qui en avaient fait la demande. Yves Ethève, le président de la ligue de football. Il avait désigné un cadre de la ligue en tant que chef de délégation et avait adressée une demande hors quota... Finalement, le comité mauricien n’aura validé que quinze demandes hors quotas : six personnels médicaux et neuf membres du CROS.

Concernant les politiques, les autorités mauriciennes n’ont envoyé que deux invitations: à Roxana Maracineanu, la ministre des sports et au préfet de La Réunion, Jacques Billant.

“Maurice a appliqué un principe simple : seuls sont accrédités les sportifs et ceux qui travaillent ainsi que les représentants de l’Etat Français, à savoir la ministre et le préfet. Point barre“ commente une source proche du dossier.

L’affaire fait des vagues, l’ambassade de France à Maurice a été prévenue et l’information est déjà remontée au ministère des sports à Paris

Le CROS s’active

Au CROS à La Réunion, on accuse le coup et on cherche des solutions “nous travaillons et négocions pour obtenir plus d’accréditations auprès des autorités mauriciennes“ affirme Adolphe Pépin, vice-Président de l’organisation.

Une nouvelle difficulté dans l'organisation de ces Jeux des îles de l'océan indien 2019 après les problèmes de billetique relevées dont Imaz Press vous parlait en début de semaine.

Lire aussi :Jeux des îles : les parents des athlètes pourraient ne pas assister aux compétitions

fh/mb/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : compétition , ORGANISATION , jeux des îles de l’océan indien , difficultés , actualité de la réunion , Actus Reunion , CROS , Jeux des Îles 2019 , JIOI2019 , demandes d’accréditation