Législatives - 5ème circonscription

Jean-Hugues Ratenon hésite mais finit par se présenter

Jean-Hugues Ratenon, président de l’ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté) sera candidat aux élections législatives dans la 5ème circonscription (cantons 2 et 3 de Saint-André, les cantons 1 et 2 de Saint-Benoît, la commune de La Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe). L’annonce officielle devrait être faite ce vendredi 20 avril 2012 lors d’un point presse. Membre du parti communiste réunionnais (PCR), il sera opposé à Éric Fruteau, maire de Saint-André, et candidat officiellement investi par le PCR.

Considérant que « la présidentielle est l’enjeu prioritaire pour la cause de la population », Jean-Hugues Ratenon avait annoncé le lundi 26 mars 2012 dans un communiqué « que c’est seulement ensuite qu’il donnerait sa position pour les législatives ». Il n’en sera finalement rien. C’est ce vendredi 20 avril que le représentant de l’ARCP doit officialiser sa candidature.

Cette annonce sera l’aboutissement d’un long cheminement et de plusieurs revirements. Le 17 février, sollicité par les sections communistes de Salazie, de Bras-Panon, de la Plaine des Palmistes et de Saint-Benoît pour être candidat dans la 5ème circonscription, il avait refusé en affirmant « préférer être sur le terrain aux côtés de la population ». Peu de temps après, le parti communiste donne son investiture à Éric Fruteau, maire de Saint-André.

Changement de position en mars pour Jean-Hugues Ratenon. Les membres de son association, l’ARCP, estime qu’il est « la personne la plus représentative dans le combat contre la vie chère » et qu’à ce titre il doit être candidat. Le président de l’Alliance contre la pauvreté décide alors de « ne dire ni oui ni non à la proposition. Mais il dit retenir que des centaines d’électeurs de la circonscription ont signé une pétition en faveur de sa candidature. Nouvel épisode le 26 mars, Jean-Hugues Ratenon déclare donc dans un communiqué qu’il « donnerait sa position pour les législatives » après la présidentielle.

La présidentielle n’a pas eu lieu, mais la réflexion du président de l’ARCP semble être arrivée à maturité : il sera candidat. Selon un proche du président de l’ARCP, cette candidature serait « sans étiquette » et s’inscrirait « dans le prolongement de sa bataille et de son engagement contre la vie chère ». A ce propos, rappelons que les membres de l’association lui avaient demandé de « se libérer de toutes attaches partisanes ».

La décision de Jean-Hugues Ratenon le place, de fait, dans la même situation que la députée-maire de Saint-Paul. Huguette Bello a en effet été exclue du PCR pour avoir maintenu sa candidature dans la 2e circonscription, contre l’avis des dirigeants de son parti qui ont investi Jean-Yves Langenier. « Si le parti applique ce principe, oui, Jean-Hugues Ratenon sera exclu. Mais laissons les choses se faire. Les Réunionnais n’ont pas non plus à s’inquiéter », commente toujours ce proche. Le problème des revenus de Jean-Hugues Ratenon se pose également puisqu’en tant que permanent du PCR il est salarié de ce parti politique.

À priori, le président de l’Alliance contre la pauvreté se retrouverait donc sans parti et sans emploi. A priori seulement. Car il n’est pas dit que le PCR voit sa candidature d’un oeil particulièrement réprobateur. « Certes, Éric Fruteau a été investi par le PCR en février mais depuis il multiplie les écarts de langage en affirmant qu’il ne représente pas le parti, mais qu’il a simplement obtenu son soutien et qu’il ne veut surtout pas s’enfermer dans la logique politique du PCR » remarque un militant communiste.

De là à dire que le parti communiste serait prêt à aider d’une quelconque manière Jean-Hugues Ratenon, il n’y a qu’un pas que d’autres communistes se refusent à franchir. « Le PCR a investi un candidat et il s’y tient. Un membre du PCR qui présenterait contre ce candidat se mettrait de lui-même en dehors du parti, il n’y a aucune ambiguïté à ce propos. Les choses sont au contraire très claires » lance d’un ton définitif un militant.

La clarification sur le sujet devrait se faire dès ce vendredi avec l’annonce de la candidature de Jean-Hugues Ratenon.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Photo du jour , Une , jean-hugues ratenon , législatives , candidature , arcp

à voir également en vidéo

suivez-nous