Réunion par Imaz Press, mardi 8 septembre 2020 à 16:17
Des métiers majoritairement exercés par des femmes

Insee : 10% des ménages réunionnais ont recours à un service à la personne

image description
image description

Ce mardi 8 septembre 2020, dans le cadre d’un partenariat entre l’Insee, la Dieccte (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) de La Réunion, Pôle Emploi Réunion et la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion (CCIR), une étude sur les services à la personne (SAP) a été présentée en conférence de presse à la CCI Réunion. En 2017, 10% des ménages réunionnais, soit 34 000 foyers, ont recours à un SAP : ménage, jardinage, garde d’enfants, soins aux personnes dépendantes notamment. Si ces services sont moins utilisés qu’en métropole (14% des ménages), d’ici 2030 ce sont 41 000 ménages qui devraient être concernés. Pour accompagner cette hausse de la demande, il faudrait d’ici là recruter 19 000 salariés, soit 1 100 chaque année. (Photo sb/www.ipreunion.com)

La Réunion 10% des ménages ont recours à un service à la personne (SAP) soit 34 000 ménages. Ce qui représente aujourd’hui 14 000 salariés, directement employés par un particulier-employeur, ou dans organisme de service (privé ou publique). Un taux inférieur à la métropole (14% des ménages).

Par ailleurs, 9 salariés sur 10 sont des femmes, dont environ 41% ont un niveau CAP. La plupart travaillant quelques heures par semaine pour un particulier-employeur. Pour les salariées des structures, le temps partiel est nettement moins répandu.

Parmi les ménages réunionnais concernés, les trois quarts bénéficient d’un avantage fiscal, généralement sous la forme d’un crédit d’impôt. Pour le quart restant, il s’agit d’une aide sociale comme l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile.

- Le service à la personne lié au niveau vie -

Toutefois, les ménages réunionnais les plus aisés ont autant recours aux services à la personne que leurs homologues métropolitains. Parmi ceux qui vivent avec plus de 3 200 euros par mois, 40 % y ont recours, à l’image des quartiers les plus aisés comme La Montagne à Saint-Denis ou la Saline-les-Bains, où plus de 20% l’utilisent contre moins de 3% dans certains quartiers modestes du Port ou à Saint-Philippe.

Pour rappel, 30 % des ménages réunionnais vivent avec moins de 935 euros par mois contre 10 % des ménages métropolitains. Le recours aux SAP augmentant avec le niveau de vie, si celui était identique à celui de métropole, le taux de recours fiscal à La Réunion augmenterait de 7 % à 9 %.

Par ailleurs les personnes âgés semblent également limités leur consommation des services à la personne, pour des raisons financièrement. En effet, parmi les plus de 60 ans sans aide à domicile, une sur cinq déclare en avoir besoin, pour le ménage ou le repas. A noter qu’à La Réunion, 37% des 75 ans ou plus sont confrontés par des difficultés pouvant entrainer une perte d’autonomie, contre 24% en métropole.

- Des difficultés de recrutement accentuées par la crise -

Depuis 2016, chaque année un millier d’offres d’emploi dans le secteur sont déposées à Pôle Emploi. C’est deux fois plus qu’au début des années 2010.

La demande d’emploi est particulièrement forte pour les prestations de ménage et l’aide aux publics fragiles, souvent des contrats courts ou à temps partiel. Pourtant les employeurs mentionnent des difficultés de recrutement. Les compétences requises, les conditions de travail impactés par la crise sanitaire et les nécessités de déplacement constituent des freins à l’embauche.

Si la majorité des organismes sont parvenus à équiper à équiper leurs salarié.es de masques, gants et de gel hydro-alcoolique, un quart des employé.es ont évoqué leur droit de retrait selon une enquête menée par la Dieccte de la Réunion auprès des organismes pendant le confinement. Par ailleurs Pôle Emploi a enregistré une baisse des offres d’emploi dans le secteur de 34% au 1er semestre 2020.

- 19 000 salariés à recruter d’ici 2030 -

A l’horizon 2030, compte tenu de la croissance démographique sur l’île (notamment le vieillissement de la population), les ménages utilisateurs de SAP augmenteraient de 34 000 en 2017 à 41 000. Pour accompagner cette hausse de la demande et faire face aux départs à la retraite, 19 000 salariés seraient donc à recruter entre 2013 et 2030, soit 1 100 offres d’emploi par an dans ce secteur.

Le besoin de formation est donc important. Ces dernières années, en moyenne 500 nouveaux et nouvelles diplômées ont obtenu un diplôme d’État pour travailler dans le SAP. Un centre de formation d’apprenti (CFA) des métiers des services à la personne a été créé en 2020. Pôle Emploi forme également de plus en plus de demandeurs d’emploi dans ce secteur : 1 200 en 2019.

sb / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : social , économie , CCIR , Insee , ménages , CCI Réunion Actualité , actualités de la réunion , Service à la personne , Actus Reunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis