Contrôles conjoints de la police et de la gendarmerie

Insécurité routière : une centaine d’infractions en deux jours

Cotrôles de police (Photo Police nationale)

Le mardi 26 novembre et le le mercredi 27 novembre 2019 les forces de police ont réalisé une série de contrôles routiers sur les quatre circonscriptions de police du département. Une centaines d’infractions ont été constatées au cours de ces actions menées "dans le cadre de contrôles coordonnés avec l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la gendarmerie nationale visant à réprimer les infractions génératrices d’accident grave et celles commises par les usagers particulièrement vulnérables" indique la police dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo police nationale)

"Mercredi 27 novembre 2019 après midi, les forces de police ont réalisé une série de contrôles routiers sur les quatre circonscriptions de police du département. Ces actions ont été menées dans le cadre de contrôles coordonnés avec l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la gendarmerie nationale visant à réprimer les infractions génératrices d'accident grave et celles commises par les usagers particulièrement vulnérables.

A Saint Denis, les policiers de la circonscription ont relevés 38 infractions dont treize non respects des feux de signalisation, huit conduites dans des conditions ne permettant pas de manœuvrer aisément dont trois en raison d'un téléphone tenu en main et deux pneumatiques lisses. Deux conducteurs de deux roues dépourvus de gants ont été verbalisés.

A Saint Pierre, les policiers de la formation motocycliste ont ciblé également les utilisateurs de deux roues motorisés, verbalisant à huit reprises notamment les défauts d'équipement de protection (une absence de casque, cinq absences de paires de gants) et une conduite d'un deux-roues sans permis AM (anciennement brevet de sécurité routière).

Au Port, d'autres motards en collaboration avec le groupe de sécurité routière ont intercepté douze auteurs d'excès de vitesse commis sur la Nationale 1, le plus rapide circulant à 150km/h pour une vitesse limitée à 110. Tous les types d'usagers étaient concernés par la réalisation de ces excès, du conducteur de camionnette de chantier à celui d'une Mercedes GLC V8 Bi-Turbo AMG de 510 CV. Les effectifs du Commissariat relevaient en centre-ville deux conduites en tenant un téléphone et un défaut de ceinture. Au total, 16 infractions étaient relevées sur cette commune.

A Saint-André, enfin, la section d'intervention avec les effectifs du commissariat réalisaient plusieurs contrôles, toujours avec le soutien de policiers motocyclistes. Trente-sept infractions étaient constatées. Dix auteurs d'excès de vitesse dans le secteur accidentogène de Petit Bazar, étaient interceptés et verbalisés, le plus rapide se révélant circuler à 124 km/h pour une vitesse limitée à 90. Des comportements dangereux étaient là encore sanctionnés: un dépassement par la droite, une conduite avec un téléphone tenu en main et, en centre ville, six circulations sur des voies de bus. Quatre immobilisations étaient réalisées en raison de l'absence constaté de contrôle technique à jour. Enfin, un conducteur circulant sans assurance était verbalisé au moyen de l'amende forfaitaire délictuelle.

Cette opération de "contrôles ciblés concertés" en à peine deux heures a révélé la commission de 99 infractions.

Le mardi 26 novembre, les contrôles de fin de journée avaient déjà permis de constater la persistance d'habitudes de conduites inappropriées. Sur la seule commune de Saint-Denis, quatorze usagers dont un deux roues motorisé étaient sanctionnés, leur vitesse en entrée de ville se révélant largement supérieure à celle autorisée. A l'issue du contrôle, les motards de la formation motocycliste contrôlaient lors de leur patrouille un véhicule dépourvu de vignette attestant de sa conformité au regard du contrôle technique obligatoire. Le conducteur s'avérait circuler malgré l'annulation de son permis de conduite et sans assurance.

Dans le même temps, la section d'intervention réalisait un contrôle à l'issue duquel 16 contraventions étaient relevées (défaut de casque, équipement non conforme en ce qui concerne les deux roues motorisés). Un automobiliste s'avérait circuler avec une alcoolémie délictuelle (0,74mg d'alcool par litre d'air expiré) et encore une fois sous couvert d'aucun titre de conduite, son permis ayant été annulé.

La nuit, enfin, les deux roues faisaient encore l'objet d'attention de la part de la Section de Nuit, justifiant là encore cinq verbalisations concernant des défaut de casque, de gant, d'équipement ou de circulation sans permis AM. Saint-Denis, de 17h et minuit, la commission de trente-huit infractions étaient constatée, dont cinq délits (trois conduites sans permis, une alcoolémie délictuelle et une conduite sans assurance).

mots clés de l'article : police , gendarmerie , infractions , contrôles , actualité de la réunion , insécurité routière , Faits-divers , Actus Reunion