[VIDÉOS/PHOTOS] Mémoire et culture

Le Port : inauguration du "Ron moring" au Parc Boisé

Photos : MM pour Imaz Press Réunion

C’est un tout nouvel espace baptisé "Le Ron" : un cercle de terre conçu dans une dimension symbolique et qui servira à tous types de représentations artistiques. Situé au Parc Boisé, cet espace crée un lien entre la ville du Port et la ville portuaire de Quelimane au Mozambique, l’un des ports de départ de nombreux Réunionnais d’origine africaine. Cet espace s’inscrit à la fois dans une tradition et se veut empreint de modernité en accueillant des pratiques artistiques plus urbaines comme le hip-hop.

Contes, musique, danse, moring, capoeira... c'est dans un esprit on ne peut plus artistique que s'est déroulée l'inauguration du "Ron moring du Coeur saignant" au Port. Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées dans le petit amphithéâtre face à la cascade. Danyèl Waro était présent et a interprété un maloya empreint d'émotion.

Revivez les moments forts du spectacle ci-dessous :

Annick Le Toulec, adjointe au maire à la Culture, a tenu à rappeler l'importance du souvenir : "Le marronnage et les souffrances de notre peuple sont des héritages complexes qu'il ne faut pas oublier. Ce projet est un acte mémoriel, il faut prendre en compte la diversité culturelle de cette île."

Un espace artistique et une oeuvre d'art

Le "Ron moring", c'est un espace circulaire, composé de deux mâts, de 6 et 8 mètres. Ils renvoient aux voiliers et ainsi au port duquel ont été embarqués de force et réduits en esclavage les ancêtres de nombreux Réunionnais. Le garde-corps situé au bout, face à la cascade, renvoie à l'idée de proue d'un navire. Cette cascade ne fait que renforcer d'ailleurs le symbole maritime. Le cheminement rouge, lui, qui mène au cercle est le symbole des vies qui ont circulé entre le Mozambique et La Réunion. Enfin le rond central, partie principale, et réalisé en latérite, accueille en son centre les différentes expressions artistiques de l'île, comme la danse ou le chant.

L'artiste derrière ce projet, c'est Karl Kugel. Né à Paris, il vit à La Réunion depuis 1990. Cela fait uune vingtaine d'années qu'il travaille sur les liens immatériels entre La Réunion, l'Océan indien et le Mozambique.

L'enjeu de ce projet est à la fois "de ré-exploiter le Parc Boisé du Port", nous explique Manuelle Pélissier, directrice du service Culture et Patrimoine au Port. "Et l'idée c'est bien sûr de retracer l'histoire, à travers des expressions vivantes, le tout dans une atmosphère conviviale".

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : culture , art , PATRIMOINE , Mozambique , le port , actualités de la réunion , marronnage , Actus Reunion , Le Port Actualité

suivez-nous