Communiqué de la Fédération Socialiste de la Réunion

Il est aussi urgent de proposer enfin aux Réunionnais un mode de transport régional alternatif

Photo FH/ Imaz Press

Le constat est sans appel : plus de 300 000 gilets jaunes se sont mobilisés depuis samedi dernier sur l’ensemble du territoire national. Sur notre île, plusieurs regroupements ont rassemblé des milliers de citoyens afin de dénoncer les nouvelles attaques de la Région contre le pouvoir d’achat des Réunionnais.

Alors que depuis le début du quinquennat Macron, un certain nombre de mesures ont été prises contre le pouvoir d’achat des plus fragiles et des classes moyennes : l'augmentation de la CSG sur les retraites, le quasi-gel de la revalorisation des pensions de retraites et des aides personnalisées au logement et allocations familiales, la suppression de l'abattement fiscal de 30% sur le revenu, la suppression des contrats aidés et de l'aide au logement accession à la propriété, cette nouvelle manœuvre du gouvernement dont la Région s'est rendue complice, visant la hausse directe du prix du carburant, a été la goutte faisant déborder un vase déjà trop plein. La Fédération du Parti Socialiste de la Réunion tient à rappeler son soutien aux gilets jaunes. Elle invite les participants à faire preuve d’un esprit de responsabilité et de prudence afin d’éviter toute violence et tout débordement. La sécurité des personnes comme la sécurité des biens doit être garantie. Afin d’éviter que la situation ne devienne incontrôlable sur notre territoire, nous demandons au Président de Région Didier Robert d’écouter et entendre le mécontentement de la population et par conséquent d’annuler l’augmentation de la taxe sur les produits pétroliers. Il est aussi urgent pour la Région Réunion de travailler et de proposer enfin aux Réunionnais un mode de transport régional alternatif au tout auto. Nous demandons au Président Macron, au Premier Ministre et à la Ministre des Outre-mer Annick Girardin de tirer toutes les conséquences de ce ras le bol des Réunionnais pour travailler avec les élus de La Réunion pour un développement durable et solidaire de La Réunion. Non, Monsieur le Président ! Vous ne saurez réconcilier la " base " et le " sommet " si vous n'entendez pas les cris de colère et d'épuisement de toute une nation.

A St Denis, le 19 novembre 2018 Pour la Fédération Socialiste de La Réunion La Porte-parole Audrey BELIM

mots clés de l'article : Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous