Réunion par Imaz Press, mercredi 7 octobre 2020 à 16:44
Nouveaux chiffres de l’Insee

Hausse du chômage : 25% des Réunionnais sont sans emploi et souhaitent travailler

image description
image description

L’Insee a présenté ce mercredi 7 octobre 2020 les nouveaux chiffres du chômage. Le marché du travail a été mis à rude épreuve avec la crise sanitaire. Le chômage est en hausse de 3 points pour le 2ème trimestre à La Réunion : on compte 25% de la population sans emploi et souhaitant travailler. Côté tourisme, le nombre de nuitées est en chute de 84% par rapport à la même période 2019 et seule une chambre sur trois était occupée en juin 2020 dans les hôtels de l’île. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Le marché du travail réunionnais "à l'épreuve de la crise sanitaire" : c'est ainsi que l'Insee résume la situation de La Réunion, où l'économie est diminuée, au même titre que l'ensemble du territoire français.

A La Réunion, l'emploi salarié a fortement diminué, avec 4.300 personnes en moins (3.700 dans le privé, 600 dans le public), soit une baisse de 1,6% au premier semestre. Du côté des Parcours emploi compétence (PEC), on compte 900 personnes de moins entre les mois de mars et juin.

L'intérim pour sa part rebondit fin juin : 800 emplois ont été créés, mais cela ne suffit pas à rattraper les 1.400 emplois perdus au premier trimestre.

Si la construction résiste bien avec ses 67% de salariés en activité partielle fin mars, permettant une meilleure résistance, tous les autres secteurs sont en baisse. Le tertiaire marchand est le plus impacté, on compte 3.000 emplois de mois hors intérim, notamment dans l'hébergement et la restauration.

- Le chômage en hausse -

Les chiffres officiels du chômage, alignés sur la définition du BIT (bureau international du travail), paraissent en baisse avec "seulement" 14% de demandeurs d'emploi sur l'île. "Mais cette baisse est complètement artificielle", prévient tout de suite Sébastien Seguin, chef du service Études diffusion à l'Insee.

En effet, la définition du BIT n'intègre que les personnes "en recherche active d'emploi". Or, la crise sanitaire étant passée par là, "aucune démarche active n'a été possible en raison de l'arrêt de certains secteurs" ajoute Sébastien Seguin.

En considérant donc tous les Réunionnais.e.s qui sont sans emploi et souhaitent travailler on arrive à un taux de 25% de la population active des 15-64 ans, soit un.e Réunionnais.e sur quatre. C'est 3 points de plus qu'au 4ème trimestre 2019.

Le "sous-emploi" (les actifs qui ont un emploi mais indiquent vouloir travailler plus) bondit à nouveau et va jusqu'à doubler en raison de l'activité partielle, amplement déployée pendant et après le confinement.

- Le tourisme fortement impacté -

L'Insee a souhaité faire un zoom sur le secteur du tourisme, le plus impacté sans doute dans cette crise sanitaire. "On dénombre 29.000 nuitées contre 100.000 un an plus tôt, et une baisse de 84% sur le deuxième trimestre" indique Sébastien Seguin.

Le mois de juin 2020 montre une légère amélioration, mais seules 31% des chambres étaient occupées. En 2019 à la même époque ce taux était de 56%.

C'est une clientèle essentiellement locale qui a permis aux hôtels de survivre, face à la chute du trafic aérien pendant le premier trimestre (-86%). Le chiffre d'affaires des hôtels a malgré tout baissé de 90% pendant le confinement.

Les mois de juillet-août ont permis d'observer un regain des dépenses touristiques. Si le mois d'août s'est montré légèrement plus généreux en matière de tourisme à La Réunion, la fréquentation dans les territoires ultra-marins de façon générale a été en forte baisse et les touristes se sont concentrés sur la Métropole, dans des départements peu fréquentés, observe l'Insee.

Les conséquences ont été et sont encore désastreuses pour le tourisme péi : deux tiers des salariés en activité partielle pendant le confinement, une baisse de 9% des effectifs en seulement 6 mois (soit 900 travailleurs en moins) et 82% d'embauches en moins que l'an dernier. Il s'agit avant tout de contrats qui n'ont pas été reconduits.

- Activité en baisse partout -

En France, le niveau d'activité a baissé de 5 à 10% par rapport à "l'avant crise". "On observe malgré tout un regain d'activité" note Sébastien Seguin. La période du confinement a en effet entraîné une chute de l'activité de 30%.

Sur le plan national, les prévisions d'évolution du PIB pour 2020 sont de -9%, en raison de plusieurs secteurs particulièrement en difficulté qui tirent ce taux à la baisse.

Une forte hausse du chômage est à prévoir dès le 3ème trimestre sur l'ensemble de la France, et jusqu'à la fin de l'année. Il serait alors supérieur à la même période en 2019. Une tendance qui devrait être similaire à La Réunion, estime l'Insee.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : tourisme , emploi , ECONOMIE , Insee , chômage , actualités de la réunion , Actus Reunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis