Des aliments pour enfants potentiellement cancérigènes

Halte aux gâteaux et aux chips

photo RB imaz Press Réunion

De nombreuses marques, essentiellement consommées par les enfants, ont été épinglées par le bureau européen des consommateurs (BEUC), une fédération regroupant 43 associations à travers l’Europe. L’acrylamide, un composé cancérigène, serait présent en quantité supérieure aux recommandations.

Le bureau européen des consommateurs lance l’alerte : l’acrylamide, un composé organique et cancérogène en large quantité, est toujours bien trop présent dans nos assiettes. Celui-ci se forme naturellement lors d’une cuisson supérieure à 120 degrés d’aliments riches en glucide, comme les pommes de terre et les céréales, et serait nocif pour la santé humaine d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Alors que l’Union Européenne encadre depuis 2018, comme l’indique l’Express, les teneurs en acrylamide dans les produits industriels, les associations de consommateurs révèlent que sa présence est toujours problématique.

Au total, ce sont 532 échantillons – dont les marques n’ont pas été citées - qui ont été testés. Et les résultats sont accablants : plus d’un tiers des produits contenaient une teneur en acrylamide égale ou supérieure aux recommandations de l’UE. " 13% des aliments pour bébé, 7.7% des chips et 6.3% des biscuits pour enfants analysés sont concernés " a indique le BEUC dans une lettre adressée à la Commission européenne.

Le plus préoccupant reste le public touché : la plupart des marques concernées seraient consommées par les enfants, en général en-dessous de trois ans. Par exemple, 44 produits labélisés sous les noms " biscuits et gaufrettes ", soit deux-tiers des marques testées, dépassaient les recommandations. " Une situation similaire a été observée avec les marques de crackers, qui sont régulièrement donnés aux enfants en bas âge " souligne le BEUC dans sa lettre. Ces marques, qui ne tombent pas sous la régulation pour les produits pour bébé, ne sont donc pas tenues de maintenir des teneurs en acrylamide aussi basses que les produits catégorisés comme " produits pour enfants ", bien que leur consommation ne soient pas réservées aux adultes.

Par ailleurs, d’autres produits sont passés à travers les mailles du filet, et ceux-ci sont largement commercialisés comme étant " bon pour la santé ". En effet, les chips de légumes seraient elles aussi saturées en acrylamide. 27 marques testées par le BEUC dépasseraient de deux fois les recommandations européennes, mais n’étant pour l’instant pas concernées par les mesures, n’ont subi aucune obligation à s’adapter aux nouvelles mesures en vigueur. Les risques de cancer en plus du diabète

Une situation préoccupante, en particulier à La Réunion où la malbouffe est un problème de taille. Aujourd’hui, les enfants font déjà face au fléau du diabète, alors qu’un élève sur quatre en CM1 se trouve en surpoids. Ajoutez à cela les quantités astronomiques d’acrylamide consommées, et les risques pour la santé deviennent de plus en plus alarmants.

Lire aussi : A La Réunion le diabète est un fléau, pas une fatalité

Les recommandations de la fédération d’association sont simples : abaisser nettement le seuil maximum de quantité d’acrylamide dans les aliments, en particulier ceux destinés aux enfants, et forcer les industriels à s’y tenir. Des indications claires sur les emballages et des campagnes de sensibilisation de la part des différents gouvernements européens sont par ailleurs aussi demandés.

Concernant les biscuits, l’association propose simplement d’aligner les seuils de tous les gâteaux à celui des produits pour enfant, afin d’éviter aux plus petits une ingestion massive du composé cancérigène.

Enfin, le BEUC souligne qu’il est tout à fait possible de produire des aliments à faible teneur en acrylamide, mais que tant que les fabricants ne seront pas obligés de se tenir à des limites strictes, ils ne les appliqueront pas.

as/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : enfants , santé , cancer , A la Une , Actus Reunion , Acutalité La Réunion

suivez-nous