Réunion par Imaz Press, jeudi 3 août 2023 à 16:10

Habitat : Face au vieillissement de la population, les logements sociaux doivent s’adapter

image description
image description

La population réunionnaise est vieillissante : d’ici 2050, la part des plus de 60 ans va passer 145.000 à 264.000. Un défi pour les bailleurs sociaux, qui doivent s’adapter à la demande grandissante de logements adaptés. Pour l’heure, 16.000 séniors occupent des logements sociaux. Un chiffre qui devrait grimper jusqu’à 25.000 dans les années à venir

"Il y a le feu à la maison, il est urgent d'agir" alerte Erick Fontaine, administrateur de la Confédération nationale du logement (CNL). "Ce n'est pas que l'habitat qui pose difficulté pour les séniors, c'est aussi l'environnement. Ils ont besoin d'écoute, de quelqu'un qui vient toquer à leur porte le matin pour savoir si tout se passe bien, d'un accompagnement social" liste-t-il.

La CNL pointe aussi du doigt le problème de la suroccupation. "Il y a des séniors qui sont dans des logements trop grands avec des revenus trop faibles, qui souhaitent changer de logement. C'est une question à laquelle nous pouvons répondre facilement, et les bailleurs sociaux ont répondu favorablement à notre demande, car il suffit de faire des mutations de dossiers" indique Erick Fontaine. Entre 2000 et 3000 séniors sont concernés par cette situation, qui pourrait être réglée assez rapidement d'après l'administrateur de la CNL.

L'adaptation des logements pose aussi problème pour nombre de séniors. "Les équipements comme les baignoires, les escaliers, ne sont pas adaptés. On a expliqué aux bailleurs qu'il faut mettre en place des financements d'adaptation du logement". Un manque d'adaptation qui plonge souvent les personnes concernées dans l'isolement, ces dernières rencontrant des difficultés à quitter leur logement.  La CNL propose donc la mise en place d'un véritable service d'astreinte.

La question du loyer, notamment face à l'inflation actuelle, est aussi centrale. "La Réunion a cette particularité qui doit être prise en compte par l'Etat et les bailleurs. Nous sommes la 3eme région de France où le prix des loyers est plus élevé à la surface habitable (hors Paris) et dans le même temps, tous les voyants sont au rouge pour les retraités ou personnes âgées" note la CNL. "Ce public locataires disposent de très bas revenus et le prix des loyers est trop élevé pour leurs revenus. Les seniors souhaitent des loyers et charges adaptés à leurs revenus. En observant les différents revenus, le loyer idéal serait de 380 euros à 400 euros maximum chargé pour un T2" estime-t-elle.

- Une réflexion "avec l'ensemble des parties prenantes" -

"Si on retient les projections démographiques, on atteindre le million d'habitants à La Réunion, dont 264 000 personnes âgées de plus de 65 ans. Il faut dès à présent prendre le problème à bras le corps le sujet du vieillissement de la population" estime Yannick Payet Fontaine, directeur général de la SEDRE. "Les priorités sont surtout l'adaptation du logement, tout le volet accompagnement...On doit avoir une réflexion globale à l'échel des quartiers avec l'ensemble des parties prenantes."

Une dernière difficulté se pose : les séniors isolés. "On sait que le nombre de logements pour personnes âgées est largement inférieur à la demande. Le plus grand nombre de personnes âgées se trouve dans le parc privé, et c'est là la difficulté : ces gens sont isolés, ils ne sont pas ciblés. Il faut repérer ce public et trouver des moyens de pouvoir les accompagner" estime Erick Fontaine. "On va engager ce travail avec les bailleurs sociaux." Ecoutez :

"La société a évolué, le monde a évolué, il faut s'adapter" conclut-il.

as/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis