Pour le premier anniversaire du mouvement

Gilets jaunes : Samuel Mouen appelle au rassemblement et veut relancer la mobilisation

photo RB imaz press

Ce mercredi 6 novembre 2019, c’est une conférence de presse inattendue qui a eu lieu dans le square en face de la préfecture. L’invitation, très concise, annonçait un point presse pour présenter la mobilisation qui aurait lieu pour "fêter" la première année du mouvement des Gilets jaunes. Et c’est un revenant qui a pris place pour parler du sujet : Samuel Mouen - entouré d’une poignée de militants -. Il avait été évincé du mouvement dès les premiers jours de mobilisation, ces accointances avec certains élus ayant posé problème... Pour son grand retour dans le mouvement, Samuel Mouen appelle au rassemblement "pour célébrer comme il se doit la première année d’un mouvement historique à La Réunion et pour qu’il n’y ait ni récupération, ni instrumentalisation, ni manipulation."

Pour cette mobilisation du 17 novembre 2019, Samuel Mouen souhaite que les divisions d'antan ne soient plus d'actualité "les élus ont constaté notre plus grande faiblesse : notre incapacité à nous réunir. Chacun voulait être calife à la place du calife. Nous ne devons pas refaire les mêmes erreurs, l'heure est au rassemblement. C'est ce dont nous avons besoin pour relancer le mouvement".

C'est bien de cela dont il est question : raviver la flamme. Pour ce faire, une réunion de préparation de la plateforme sera organisée ce samedi 9 novembre dans un lieu encore gardé secret. L'objectif de la rencontre : rassembler les différentes factions de Gilets jaunes de La Réunion en vue d'une mobilisation dans le square de la préfecture le 17 novembre 2019. "Nous ne voulons ni blocage, ni perturbation, ni trouble" explique Samuel Mouen avant de poursuivre "les organisations syndicales, les associations, tous ceux qui le souhaitent sont les bienvenus".

Les revendications sont toujours les mêmes : baisse des taxes sur le prix des carburants, pouvoir d'achat, vie chère, hausses abusives des prix des carburants, monopole, matraquage fiscal...

Le patron du Collectif 974 appelle aussi les présidents des collectivités territoriales, Didiet Robert pour la Région et Cyrille Melchior pour le département ainsi que le préfet en tant que représentant de l'État à faire le bilan sur ce qui les réponses qui ont été apportées aux Gilets jaunes durant cette années écoulée.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : anniversaire , Samuel Mouen , actualité de la réunion , gilets jaunes , collectif 974 , Actus Reunion

dossier associé