Tous les crédits devraient être engagés avant 2021

Fonds européens : La Réunion est un très bon élève selon l’UE

Drapeau européen

Comme chaque année, le Comité national de suivi (CNS) des fonds européens se tient, avec les élus réunionnais pour examiner ensemble les programmes européens, leur exécution, leur progrès, leurs difficultés. Étaient rassemblés aux côtés des représentants de la Commission européenne la Région, le Département et la préfecture. Sur la période 2014-2020, l’Union européenne a débloqué 2,2 milliards d’euros pour La Réunion. Avec les aides publiques supplémentaires des collectivités et des pouvoirs locaux, le coût total monte à 3,3 milliards d’euros. En ce qui concerne le FEDER (Fonds européen de développement régional) notamment, La Réunion arrive à 80% de l’utilisation des fonds. Il faut savoir que si ces fonds ne sont pas engagés d’ici fin 2020, ils repartent vers l’Europe. Selon la Commission européenne, La Réunion est un très bon élève et fait partie des 4 régions françaises qui ont franchi le cap attendu.

Arrivé en novembre 2019 il est temps de faire le point sur les fonds publics disponibles. Sur la période 2014-2020, il était de 3,3 milliards d'euros au total, dont 2,2 milliards de fonds européens. Pour Loredana Von Buttlar, cheffe d'unité à la DG Région à la Commission européenne, et qui gère donc le programme FEDER : "tout marche très bien, tout fonctionne très bien" à La Réunion. "On a eu l'occasion au CNS de voir l'état d'avancement du programme FEDER et on arrive à un taux de programmation assez important".

La Réunion "bon élève" dans la dépense des fonds européens

Par ailleurs, si les fonds ne sont pas engagés avant fin 2020, ils repartent vers l'Europe, ce qu'on appelle dans le jargon de l'UE un "dégagement d'office". Or La Réunion a déjà passé le cap qui permet de dire que tous les fonds seront engagés dans les temps. Ce cap a été atteint en octobre 2019, seules quatre régions en France sont à ce stade et La Réunion est la seule région d'Outre-mer qui en fait partie.

La Réunion se rapproche des 80% de "taux de programmation" en ce qui concerne le FEDER c'est-à-dire de l'utilisation des fonds européens alloués sur 2014-2020. 940 opérations ont été financées, selon Didier Robert, pour 1,4 milliard de dépenses engagées.

Si Loredana Von Buttlar estime que "ça progresse très bien", il a fallu recadrer cependant certaines choses. "Le programme a été adopté en 2014, cinq ans après les besoins ont un peu changé, il faut donc être flexible." Pour le développement agricole du territoire, 385.000 euros ont été débloqués, et La Réunion atteint les 73,1% de taux de programmation, selon Cyrille Melchior, en ce qui concerne le FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) géré par le Département.

La NRL au coeur de l'enveloppe européenne

La question de la Nouvelle Route du Littoral ne peut pas être évitée lorsqu'on parle de fonds européens. Selon la cheffe d'unité, "nous restons impressionnés de l'état de progrès de ce gros chantier, déjà financé par l'Europe en 2007-2013. Le financement continue, nous avons vu que le chantier n'était pas encore finalisé, mais 80% sont déjà terminés, il manque un petit bout..."

Yolaine Costes, vice-présidente de la Région en charge de l'Europe, rappelle que "les programmes ne sont pas du tout écrits pour 2021-2027, l'Europe a juste donné son cadre législatif, c'est trop tôt pour en parler même si on commence à travailler sur le sujet".

Didier Robert, président de Région, rappelle quant à lui que "les crédits ont été consommés à ce stade" sur la question de la NRL. Deux phases de financement se distinguent en effet : la première programmation durant laquelle 80 millions d'euros ont été débloqués par l'Europe, puis 2014-2020 avec 150 millions d'euros.

Yolaine Costes le rappelle : "des dossiers n'ont pas été mis en oeuvre, je pense par exemple au Swac (Sea water Air conditionning, la climatisation par eau de mer, ndlr) qui a été abandonné, le très haut débit qui a été pris en main par des privés, donc de l'argent s'est libéré... aujourd'hui l'exercice c'était de reprogrammer cet argent sur d'autres sujets". Parmi les thèmes envisagés pour la suite, miser sur la mobilité, sur le pouvoir d'achat. "Ce sont des sujets essentiels, on l'a bien vu lors des mouvements fin 2018.

Des attentes fortes pour la future programmation

Autour de la table, le préfet Jacques Billant, le président de la Région, Didier Robert et celui du Département Cyrille Melchior. Etat, Région et Département continuent de travailler "main dans la main" estime Cyrille Melchior, "pour se battre et aller chercher les fonds européens à Bruxelles".

Pour le programme suivant le président du Conseil départemental espère "qu'il n'y aura pas de baisse des crédits. On sait que l'Union européenne est occupée par le Brexit, les questions d'immigration qui font que l'UE a besoin de financer certains programmes. Mais nous, nous demandons qu'il n'y ait pas de baisse des crédits pour la Région et le Département de La Réunion". Côté Région même son de cloche. "Nous demandons plus de flexibilité" explique Yolaine Costes.

Barabara Lücke, cheffe d'unité à la DG Agriculture à la Commission européenne explique que "la future programmation se fera sur la base d'un diagnostic que La Réunion va faire maintenant, et des besoins seront identifiés. Cela concerne les objectifs climatiques, environnementaux, sociaux, économiques... C'est tout un ensemble, et il y aura une continuité dans ce que l'on fait actuellement". Impossible de dire pour l'instant si l'enveloppe sera inférieure ou supérieure à la programmation actuelle. "C'est en discussion actuellement, mais vis-à-vis des autres priorités de l'Union européenne, le budget total de l'Europe devrait être en légère baisse par rapport à la période précédente. Il faut voir si les Etats membres sont prêts à financer davantage l'UE et peut-être que les discussions seront différentes", conclue-t-elle.

Reste à voir si cette baisse de budget se ressentira sur les fonds alloués à La Réunion... Réponse fin 2020. La prochaine maquette devrait être dévoilée en septembre prochain, soit dans une dizaine de mois.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Région , département , préfecture , crédits , fonds européens , commission européenne , actualités de la réunion , Actus Reunion , Comité national de suivi