Evolution de l’activité économique des TPE-PME pour le 1er trimestre 2018.

photo imaz press reunion

Les chiffres montrent que l’économie locale marque toujours un retard sur les autres régions métropolitaines. L’activité a légèrement augmenté à La Réunion lors de ce dernier trimestre, à nombre de jours comparables, de 0,4% par rapport au 1er trimestre 2017. Un résultat qui se situe en dessous de la moyenne nationale.

L'analyse de l'évolution de l'activité 

A La Réunion, l’activité au 1er trimestre 2018 a augmenté, à nombre de jours comparables, de 0,4 % par rapport au 1er trimestre 2017 (indice à 100,4), résultat qui se situe en dessous de la moyenne nationale (+2,3 %). Elle se classe de nouveau au dernier rang en termes d’évolution du chiffre d’affaires (CA), comme depuis le début d’année 2017 (hors autres DOM). L’effet de base était neutre, l’évolution du 1er trimestre 2017 auquel le résultat est comparé étant proche de 0.

L'évolution de l'indice trimestriel d'activité des TPE-PME

L’indice d’activité des TPE-PME réunionnaises reste positif en ce début d’année. Elles signent ainsi un troisième trimestre consécutif de légère croissance. Le résultat se situe toutefois en dessous de la moyenne nationale, comme depuis le milieu d’année 2016. Les entreprises réunionnaises affichent une croissance moyenne de 0,3 % de leur chiffre d’affaires sur les quatre derniers trimestres, en deçà de la performance nationale (+2,5 %).

 

L'évolution de l'indice trimestriel d'investissement

Attention seules 600 entreprises ont investi sur la période donc les fortes évolutions de l’indice sont à interpréter avec précaution. L’indice d’investissement a retrouvé le chemin de la croissance (+5,9 %), après les baisses successives de 2017. Les TPE-PME réunionnaises se classent ainsi au 2e rang national sur ce trimestre. Il faut toutefois noter que l’effet de base était particulièrement favorable, le résultat du 1er trimestre 2017 auquel il est comparé étant en baisse de plus de 7 %.

Les structures réunionnaises ont, en moyenne sur les quatre derniers trimestres, diminué de 10 % les montants investis. Ce résultat reste très inférieur à la moyenne nationale (+0,8 % en moyenne sur la période).

  L'évolution de l'indice d'activité et d'investissement par secteur

Seuls deux des cinq secteurs suivis par l’Ordre des experts-comptables ont affiché une hausse d’activité sur le premier trimestre. Les entreprises locales du secteur du commerce, les plus nombreuses de l’échantillon, ont porté la croissance (+2,6 %) avec, dans une moindre mesure, celles de l’hébergement restauration (+0,8 %). Les TPE-PME réunionnaises des secteurs de l’industrie manufacturière (-0,5 %), des transports et de l’entreposage (-1,5 %) et surtout de la construction (-5,6 %) ont connu des baisses d’activité. Les entreprises régionales des cinq secteurs ont affiché des résultats inférieurs à ceux des moyennes sectorielles nationales.

Les variations importantes de l’indice d’investissement sont à mettre en regard de la taille de l’échantillon pour ce territoire et donc à prendre avec précaution. Comme lors des précédents trimestres, la situation reste très contrastée selon le secteur d’activité. Les TPE-PME réunionnaises des secteurs de l’industrie manufacturière (+14 %) et du commerce (+44,3 %), ont fortement accru les montants investis pour le deuxième trimestre consécutif, même si elles bénéficiaient d’un effet de base très favorable. Inversement, l’investissement des entreprises des secteurs de la construction (-32,6 %) et de l’hébergement restauration (-10,4 %) a fortement reculé en ce début d’année, comme lors du 4e trimestre 2017.

 

L'évolution des indices par tranche de CA

Les entreprises réunionnaises réalisant moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires à l’année ont de nouveau souffert en termes d’activité, comparativement au 1er trimestre 2017 : -2,6 % pour celles réalisant moins de 250 K€ annuel ; -4,4 % pour celles réalisant entre 250 et 499 K€ ; -2,8 % pour celles dont l’activité annuelle représente entre 500 et 999 K€. Les PME réunionnaises réalisant entre 1 et 50 millions de chiffre d’affaires annuel ont à nouveau porté, à elles seules, la croissance locale (+1,5 %).

En termes d’investissement (les précautions d’interprétation sont similaires aux autres indices), les plus grandes PME de l’échantillon affichent une cinquième baisse consécutive (-4,1 %). Inversement, toutes les autres catégories de taille d’entreprise ont affiché des augmentations significatives, même si elles bénéficiaient d’un effet de base favorable. Les plus petites structures, réalisant un chiffre d’affaires annuel de moins de 250 K€, ont accru leur effort de 24 %. Celles dont le chiffre d’affaires annuel se situe entre 250 et 499 K€ ont connu une hausse d’activité de 37,2 % et celles réalisant entre 500 et 999 K€, une hausse de 50,3 %.

mots clés de l'article : chiffres , tpe , pme , ANALYSE , actualité de la réunion , activité économique , Actus Reunion , Ordre des experts-comptables

à voir également en vidéo

suivez-nous