Navigation GPS

Et si tout s’arrêtait le 6 avril ?

photo imaz press reunion

Le 6 avril prochain, une remise à zéro d’un compteur utilisé par les appareils de navigation sera effectuée. Ce jour-là, des dysfonctionnements pourront perturber les assistants de navigation. Cependant, seuls les appareils anciens seront affectés, les plus récents sont d’ores et déjà équipés d’un patch afin de limiter l’impact de la remise à zéro. Seule l’horloge interne pourra être déréglée, mais la localisation et la navigation fonctionneront normalement. Voici des explications pour comprendre la mise à jour et comment y remédier si votre appareil se retrouve affecté par ce changement.

Pour les moins jeunes d'entre nous, lors du passage en l'an 2000, beaucoup d'inquiétude s'est répandue concernant les ordinateurs et les réseaux. En cause le célèbre bug de l'an 2000 qui a fait couler beaucoup d'encre à l'époque. Depuis quelques jours, certains médias évoquent un bug du 6 avril et concerna nos appareils de navigation GPS.

Une remise à zéro du compteur des semaines

Depuis la mise en circulation des assistants de navigations, toutes les 1024 semaines, soit 19 ans et 233 jours, il y a une remise à zéro du compteur utilisé par les signaux GPS. Ce nombre de semaines est une limitation informatique cela se passe généralement sans encombre, la différence aujourd'hui c'est que l'utilisation s'est démocratisée et touche désormais un plus grand nombre de personnes que lors de la mise à jour précédente il y a 19 ans de ça. Nos GPS vont-ils cesser de fonctionner ? Non pas vraiment. Ce bug perturbera que les appareils anciens (vieux de quelques années). Le seul désagrément sera donc un décalage de l'heure, la disparition de l'horloge ou l'incapacité pour l'assistant de calculer l'heure d'arrivée de votre trajet. Il n'y aura pas de problème de localisation ou de navigation. Même votre animal pourra être retrouvé ou pisté s'il est équipé d'un collier GPS.

Comment faire si mon GPS est impacté ?

Les principaux constructeurs se veulent rassurants, pour les appareils anciens il faudra mettre à jour l'appareil. On parle de mise à jour du logiciel interne et non de mise à jour des cartes pour la navigation. Pour les appareils plus récents (2 à 3 ans), des patchs correctifs ont été déployés repoussant cette remise à zéro à 150 ans au lieu de 19 ans. L'opération de mise à jour est plus ou moins simple selon les constructeurs et selon le type d'appareil. Il faudra connecter à un ordinateur et se laisser guider, ou passer sur le site du fabricant et récupérer la dernière version. Pour les systèmes installés d'origine dans les voitures, il faudra peut-être télécharger une nouvelle version sur une clé usb et l'installer ensuite. Afin de se préparer, il est possible de se renseigner sur les sites internet des fabricants et voir comment se préparer à cette remise à zéro et si votre appareil est concerné. Voici les informations déjà communiquées par les constructeurs : Garmin : des mises à jour seront disponibles. Certaines seront automatiques. Tout dépend du modèle concerné. Mappy (réponse de Logicom, qui conçoit les GPS Mappy) : les modèles récents (quatre ans ou moins) ne devraient pas présenter de dysfonctionnement. Pour les modèles plus anciens, il n’y a plus de mise à jour disponible. Peugeot : pas de dysfonctionnement sur les GPS embarqués proposés depuis 2015. Pour les modèles plus anciens, des conseils pour rétablir l’affichage de la date seront proposés. Renault Carminat (TomTom) : plus de détails sur cette page. Renault R-Link (TomTom) : plus de détails sur cette page. TomTom : les clients peuvent vérifier la nécessité ou non d’une mise à jour sur le site de TomTom. Le téléchargement nécessite de créer un compte TomTom MyDrive Connect ou TomTom Home. Certains modèles très anciens (vieux de plus de dix ans) ne pourront pas être mis à jour ; TomTom proposera une réduction pour acheter un nouvel appareil.

jb/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : technologie , GPS , bug , Evénements , actualité de la réunion , Actus Reunion , mise à jour , appareil de navigation

suivez-nous