Photographe amateur passionné

Erwan L’Haridon : tout petit sous les étoiles

Photo Erwan l’Haridon

Cette semaine dans notre rubrique Photographe amateur passionné, focus sur le travail d’Erwan L’Haridon et ses clichés de paysages.

Erwan a toujours eu le goût de la photographie. " C'est quelque chose qui m'a suivi depuis que je suis petit, j'avais déjà des appareils jetables avec lesquels je m'amusais à prendre la nature autour de moi quand on partait en pique-nique" explique-t-il. Après les appareils jetables, c'est bien évidemment au numérique qu'il est passé. "Ce n'était toujours pas avec autant de recherche qu'aujourd'hui, je prenais surtout en photo tout ce que je voyais pendant mes vacances" raconte Erwan. Son premier reflex n'a atterri dans ses mains qu'en 2012, et c'est là qu'il a commencé à réellement chercher à s'améliorer. "J'ai appris à la fois appris seul et aussi grâce à un de mes amis d'adolescence, confie Erwan. Il a la même passion, mais était déjà bien plus avancé que mois dans la pratique, alors je l'ai accompagné en sortie photo pour commencer à maitriser du matériel à avoir, etc…" Les podcasts aussi l'ont beaucoup aidé. Sportif et amateur de nature depuis toujours, ce sont ces passions qui en ont menée une autre. Au fur et à mesure des clichés, Erwan a commencé à publier sur les réseaux,. "Ca a commencé à marcher plutôt bien alors j'ai continué et aujourd’hui j'arrive à faire quelques photos professionnellement sur tout ce qui est mariage, grossesse, etc.." explique-t-il. Il aimerait à présent pouvoir mêler ces deux styles de photographie. "Je suis quelqu'un de très nature, j'aime me retrouver dans des coins où il n'y a rien, c'est ressourçant, j'aimerais pouvoir lier cela à ces événements heureux" raconte Erwan. Tout petit sous les étoiles

Et de beaux paysages, il y en a à La Réunion. "C'est difficile de choisir un lieu préféré, mais j'ai tout de même une petite préférence pour le Volcan et la Plaine des Sables" avoue-t-il. Compliqué aussi de choisir un cliché préféré parmi les milliers effectués. "Chaque photo a ses souvenirs et ses anecdotes… Mais s'il faut choisir, ça serait un pris à la Ravine Creuse : c'est un endroit où j'allais souvent mais je n'avais jamais de beaux couchés de soleil, raconte Erwan. J'ai dû y aller une dizaine de fois, et une fois il pleuvait, il faisait gris, on s'est donc décidé à monter un peu plus haut et là, d'un coup, ça s'est dégagé" continue-t-il. "C'est ça qui est beau : le nombre de fois où l'on se rend au même endroit, la patience et la persévérance qu'il faut avoir pour décrocher la photo qu'on veut… J'ai en tout cas pu faire une très belle photo !" s'enthousiasme-t-il. Erwan n'a en tout cas pas fini de passer des heures à crapahuter dans les montagnes pour ses clichés, de jour comme de nuit. "Quand on se retrouve seul sous la voie lactée, on se sent tout petit…C'est un sentiment incroyable" termine-t-il.

Certains de ses clichés sont actuellement exposés au festival de la photo à la Ravine des Cabris, sinon c'est sur Instagram et Facebook que tout se passe.

as / www.ipreunion.com

mots clés de l'article : photographie , actualité de la réunion , Actus Reunion , photographe amateur passionné , Erwan L’Haridon

suivez-nous