Ça s’est passé un 26 août

En 1789, la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen est adoptée

Photo : Wikipédia

La "Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen" est adoptée par l’Assemblée Constituante le 26 août 1789. Quelques jours avant l’adoption de ce texte fondamental, la prise de la Bastille le 14 juillet marquera l’effondrement de la royauté.

Article par article la Déclaration des droits de l’homme et du Citoyen a été votée au sein de l’Assemblée à partir du 20 août 1789. Le 26, la discussion s’interrompt après l’adoption de l’article 17 relatif au droit de propriété, avant que les discussions ne reprennent mais cette fois, sur la Constitution elle-même. 19 des articles de cette dernière suivront les 17 articles de la Déclaration, qui marquera la fin du système féodal en France.

"Tous les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits" sera le premier article de la Déclaration de 1789 qui énonce une liste de droits naturels individuels parmi lesquels la liberté, l’égalité et la fraternité.

Par ailleurs le texte n’a pas été, au moment de son application étendu aux colonies françaises empruntes d’esclavage, ce qui lui vaudra de nombreuses critiques, notamment celle des femmes, par celle d’Olympe de Gouges, qui écrit en 1791 la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Pastiche de la déclaration de 1789, l’auteure critique par ce texte l’application juridique et politique de la Déclaration pour les hommes seulement. Elle tentera tout de même de soumettre le texte à l’Assemblée... Sans succès. La volonté égalitaire à ses limites...

La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen inspirera la Constitution de 1946, qui compte les droits "sociaux" figurant dans la DDHC, à savoir l’égalité des droits entre l’homme et la femme, le droit d’asile pour tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté, le droit d’obtenir un emploi, le droit à défendre ses intérêts par l’action syndicale, le droit de grève et le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. Ils seront également repris dans la Constitution de 1958.

Il faut s’en souvenir en ces temps troublés par la furie des extrémistes de tous bords...

www.ipreunion.com

 

 

mots clés de l'article : adoption , royauté , république , texte , actualités , prise de la bastille , A la Une , Actus Reunion , Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

suivez-nous