Dumazile tire sa révérence...et laisse des traces

photo RB imaz press reunion

Le dimanche 4 mars 2018 le système Dumazile devient forte tempête tropicale. La Réunion commence à subir la présence du météore dans la zone. Les premières fortes pluies, les rafales de vents et la houle ont eu raison de la route du littoral, fermée jusqu’à nouvel ordre. Le lundi 5 mars, il passe au plus près de nos côtes à une distance de 385 km, l’île est fortement arrosée. La vigilance renforcée vents forts, fortes pluies et fortes houles est en vigueur. Le désormais cyclone tropical poursuivait sa trajectoire vers Madagascar. Des pluies diluviennes sur un sol saturé, une mer démontée par la houle, de nombreux sinistres causés par les eaux sont à déplorer. Le mardi 6 mars, le cyclone s’éloigne de notre île en laissant dans son sillage des zones inondées, des lits de rivières qui débordent, une mer déchaînée, des routes ravagées par des éboulis et des secteurs boueux et sinistrés un peu partout sur l’île. De l’eau, de l’eau et encore de l’eau, la présence dans la zone de Dumazile a causé des dégâts impressionnants. Rétrospective en images sur les 3 jours du passage du cyclone tropical Dumazile au plus près de La Réunion.

Le cyclone Dumazile s’est éloigné de nos côtes non sans laisser de traces. Toute l’île a été touchée. Des photos et des vidéos à couper le souffles ont immortalisé le passage du phénomène dans la zone proche de La Réunion.

Dimanche 4 mars 2018, La Réunion est placée en pré-alerte. Dumazile, le météore qui traverse la zone, s’est renforcé et devient forte tempête tropicale. Les fortes pluies commencent à s’abattre sur l’île. La houle, le vent et la pluie ont précipité la fermeture de al route du littoral. La Réunion se retrouve sous des trombes d’eau et cela ne fait que commencer.

Le très grand apport en eau donne un spectacle digne des plus belles cartes postales de l’île intense. Les cascades jettent leurs voiles sur les pans de falaises. Les cascades de Salazie sortent le grand jeu.

 


Vous en voulez encore ? Allez, on se fait plaisir ⬇️ pic.twitter.com/HtMElWfNki
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 4 mars 2018


 

La rivière de Sainte Suzanne était déjà en crue dimanche 4 mars. Et la reine du show, la cascade Niagara témoigne de l’ampleur des phénomènes pluvieux.

 


#Dumazile - Images comme toujours spectaculaires de la Cascade Niagara à Sainte-Suzanne gonflée par les eaux ! On continue notre tour de l’île en direct ➡️ https://t.co/PMGhd2R23z #LaReunion pic.twitter.com/UaJYJUYXC9
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 4 mars 2018


 

L’eau, encore de l’eau. Ce cyclone a apporté des quantité phénoménales d’eau et encore plus durant les jours qui ont suivi.

Lundi 5 mars 2018 le cyclone tropicale intense Dumazile passe au plus près de nos côtes dans le courant de l’après-midi. Situé à 385 km de l’île à 14h, le phénomène poursuit sa progression en direction du Sud à une vitesse de 20km/h.L’île est placée sous vigilences renforcée vents forts, fortes houles et fortes pluies. Des hauts de l’île jusa nature se déchaîne et le spectacle est aussi dangereux qu’impressionnant.

Cette journée d’intempéries a été marquée par l’effondrement d’un pan de terres sur la route de la Montagne. La chaussée était complètement obstruée par la boue et les roches. La route est fermée à la circulation. Plus aucune voiture ne peut circuler et rejoindre Saint-Denis. Les deux entrées Ouest de Saint-Denis sont désormais inaccessibles.


#Dumazile Plusieurs tonnes de roches et de terre se sont déversées sur la route de la Montagne pic.twitter.com/B4KVur7V3D
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 5 mars 2018


Après la montagne, la mer. Sur le littoral saint-paulois, les déferlentes de vagues s’écrasent sur la rive dans un bruit assourdissant. Les rouleaux s’enchaînent et la mer se déchaîne au gré des vents sous un ciel lourd de pluie tropicale.

 


#Dumazile Sur le front de mer de Saint-Paul, les vagues font le show pic.twitter.com/Bk2dQz5CTP
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 5 mars 2018


 

Dans le Nord de l’île, la houle a détruit des embarcations du port de Sainte-Marie.

 


#Dumazile Accalmie au port de Sainte-Marie, où certaines barques ont pris l’eau ce matin pic.twitter.com/pHbXbBJMyZ
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 5 mars 2018


 

La nuit de lundi à mardi a été marquée par des phénomènes orageux sans discontinuer. L’orage gronde et les éclairs déchirent le ciel assombri par les paquets nuageux nocturnes. C’est un spectacle son et lumière très arrosé qui ne n’a pris fin qu’au petit matin.

 

Mardi 6 mars 2018, le phénomène cyclonique Dumazile s’éloigne progressivement de nos côtes.

Le cyclone laisse dans son sillage des volumes d’eau que la terre ne peut pas absober. Deux mois seulement après un début d’année bien arrosé, un tel épisode pluvieux a eu des conséquences impressionnantes. Sur un sol saturé, les pluies abondantes ont provoqué crues et inondations. Des éboulis ont causé la fermeture d’axes routiers sensibles notamment les routes de la Montagne et de Cilaos.

La route de la Montagne a subi un gros éboulis qui a rendu la circulation impossible. La route du littoral étant fermée, le seul moyen de rejoindre Saint-Denis était de passer par la route des Plaines. Les travaux pour dégager la route de la Montagne ont commencé et leur avancée dépend fortement des conditions météorologiques. Des rafales de vent situés entre 100 et 120 km/h et les précipitations ralentissent les travaux.


Après les dégâts de #Dumazile, c’est le moment des travaux sur la route de la Montagne pic.twitter.com/I2yuQ4O8xY
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 6 mars 2018


 

Dans le quartier du Tour des Roches à Saint-Paul, l’eau a envahi toute la zone. La circulation en voiture en est presque impossible. Alors, voiture ou bateau ?




#Dumazile Grande Fontaine sous les eaux à Saint-Paul pic.twitter.com/nY8tv7kr6Z
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 6 mars 2018

 

Les dégâts causés par la pluie et la houle sont conséquents. Les rivages sont jonchés de détritus en tout genre. D’ailleurs, la plage des Roches Noires diparaissaient sous les eaux. Le port de Saint-gilles et le spot MNS déplorent des dégâts matériels et un amoncellements de déchets en tout genre. Le chantier de la NRL n’est pas en reste, les ouvriers vont avoir du pain sur la planche pour dégager l’accumulation de débris rapportés par la houle.

L’heure est au nettoyage de la rive du côté de Saint-Gilles où une quantité impressionnante de déchets doit être dégagée.



 

À ce jour, Météo France prévoit une nouvelle cyclogénèse pour la semaine prochaine.

sj/

mots clés de l'article : cyclone , A la Une , Dumazile , rétrospectives , dumazile en photo

à voir également en vidéo

suivez-nous