Tribune libre de Julie Pontalba

Drames humains au coeur de la campagne européenne

Julie Pontalba

En pleine campagne des Européennes, nous apprenons que des personnes ont péri en mer en voulant approcher Mayotte. Ces morts viennent s’ajouter aux milliers d’autres femmes, hommes et enfants qui ont perdu la vie dans des conditions analogues. Ce drame illustre parfaitement notre slogan de campagne électorale. "Pour une Europe de la proximité et une Europe de la Paix" appelle à la réflexion et à la responsabilité. Loin des opérations de racolage de voix.

En effet, c'est dans le voisinage et entre voisins que les problèmes doivent trouver des solutions acceptables pour tous. Les pouvoirs politiques européens ont mis le désordre entre les populations de notre région. Nos îles ont été occupées tour à tour par l'Angleterre et la France qui continuent à entretenir la division. Ils ne sont pas pressés de résoudre les conséquences de leurs politiques. Aucune initiative pour la Paix. A contrario, à 10 000 km d'ici, l'Union Européenne est une création du voisinage. Quelles que soient les difficultés de la tâche, c'est une tentative de surmonter des siècles de divisions par un acte de Paix.

Le cas des Chagossiens expulsés de leur pays natal depuis 50 ans donne à réfléchir. Ils ont été jetés à la rue à Maurice et Seychelles, totalement démunis. Au début de cette année, la Cour Internationale de Justice a clairement signifié que le drame relève de la responsabilité de la Grande Bretagne, un pays européen. Seuls les Députés communistes, Paul Vergès et Elie Hoarau ont porté la cause Chagossienne au Parlement Européen. Les expulsés ont pu ainsi s'établir en Angleterre. En Janvier 2017, ils sont 7 détenteurs du Prix Nobel de la Paix dont Mgr Desmund Tutu qui ont écrit au Président Américain, Barack Obama, de ne plus bloquer le retour des Chagossiens dans leur pays. Les Nobélisés solidaires n'ont reçu aucune écoute positive. Pire, le bail d'occupation de l'île de Diego-Garcia depuis 60 ans a été prolongé encore pour 20 ans. Compte tenu de l'espérance de vie, 80 ans après, le génocide sera total. Il s'est trouvé un candidat aux Européennes pour se vanter de ses relations privilégiées avec cet adversaire de la Paix qui aura montré sa duplicité dans le génocide d'un peuple voisin, créole francophone.

Jeudi prochain, une délégation Chagossienne séjournera à La Réunion. Elysée Liseby sera également présente. Elle avait témoigné au tribunal de la Haye des conséquences inhumaines d'une décision politique anglaise. Le Mouvement Réunionnais pour la Paix dont je fais partie vous invite à réserver l'accueil le plus chaleureux à cette visite organisée par le Comité de Solidarité Chagos présidé par Georges Gauvin. Soyons solidaires au-delà de nos frontières.

Les drames de Kwassa-kwassa, le génocide du peuple Chagossien tout comme le respect de l'Océan Indien Zone de Paix concernent aussi le Parlement Européen et les candidats que vous désignerez.

mots clés de l'article : tribune libre , julie pontalba , Courrier des lecteurs , Courrier des lecteurs , actualité de la réunion , Actus Reunion

suivez-nous