Agence régionale de santé

Diabète : un séminaire pour amplifier la lutte contre le diabête à La Réunion

photo imaz press Réunion

L’Agence régionale de santé de l’Océan Indien poursuit les travaux engagés avec les professionnels et patients. Ce jeudi 3 octobre 2019, un séminaire a réuni les professionnels de santé du soin et de la prévention, les associations de patients et les partenaires.

L’objectif de cette journée : dresser un bilan, deux ans après, de la conférence de consensus, et établir une nouvelle feuille de route amplifiant la lutte contre le diabète sur le territoire, pour la période 2020-2022.

Contexte Plus de 60 000 patients traités pour un diabète et près de 5 000 nouveaux cas de diabète chaque année font de La Réunion un territoire particulièrement touché par la maladie. Cette prévalence, bien plus élevée qu’en métropole, doit nous faire agir de façon déterminée, intensive et concertée pour une plus grande efficacité. En 2016, l’ARS OI a organisé une conférence de consensus sur le diabète à laquelle ont participé une centaine de professionnels et de patients de La Réunion ainsi que les principales institutions concernées (CGSS, Conseil Régional, Conseil Départemental, associations des maires, DJSCS, DAAF, Mutualité de La Réunion). Cette démarche régionale a abouti à la mi-année 2017 à la publication de 5 référentiels (pour mieux connaître, mieux prévenir, mieux dépister, et mieux soigner et accompagner) et à l’engagement d’actions concrètes et innovantes, notamment :

la publication annuelle par l’Observatoire Régional de la Santé des indicateurs clefs du diabète, et la discussion avec l’ensemble des partenaires des données de santé disponibles et des besoins de connaissance, la participation de La Réunion à l’enquête nationale sur le parcours de soins des patients diabétiques, des actions de prévention menées dans des quartiers, la participation de La Réunion à l’expérimentation nationale, " Dites Non au diabète ! ", l’élaboration d’un programme régional d’éducation thérapeutique du patient avec les professionnels, la labellisation d’activités sportives adaptées pour les personnes à risque ou diabétiques …

Après 3 ans de mise en œuvre, il apparaissait nécessaire de faire un bilan et de définir ce qui doit être poursuivi et amplifié, et les nouvelles réponses qui doivent être mises en place sur le territoire.

Un plan pour lutter d'avantage contre le diabète Près de 90 professionnels, patients et membres d’association se sont réunis en séminaire, organisé par l’ARS Océan Indien, au Parc des Expositions et des Congrès de Saint-Denis ce 3 octobre. Martine Ladoucette, directrice générale de l’ARS, a ouvert la journée en rappelant le défi de santé publique représenté par le diabète et les pathologies associées à La Réunion. Elle a indiqué sa volonté de porter une politique volontariste et la nécessité de mobiliser l’ensemble des acteurs du champ de la santé, mais aussi ceux du secteur de la consommation, les collectivités locales, et la société civile. L’Assurance Maladie, représentée par le Dr Jean-François Gomez, Directeur de la Coordination de la Gestion du Risque, est venue témoigner de son engagement aux côtés de l’ARS, et des programmes qu’elle porte en faveur de la prévention et des soins aux patients diabétiques. Le Professeur Estelle Nobecourt, Professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH) Coordonnateur de la discipline endocrinologie pour la région Océan Indien au CHU, a apporté son éclairage médical et scientifique pour une meilleure compréhension des enjeux de la prévention et du soin du diabète, tout en soulignant la nécessité incontournable d’améliorer et de personnaliser les parcours de soin dès le dépistage et la reconnaissance possible d’un état de pré-diabète. Dès le milieu de la matinée, les participants se sont répartis, pour le reste de la journée, en ateliers pour échanger sur 5 thématiques :

la prévention primaire, le dépistage, les parcours de soins, l’observation et la Communication, le parcours de soin, thématique ajoutée par rapport à la précédente conférence.

Chaque atelier, bénéficiant de la présence de deux experts du thème, a eu pour mission de poser les jalons et les feuilles de route très opérationnelles, pour chacune de ces thématiques, en répondant à des questions précises et en se basant sur les connaissances scientifiques apportées en séance sur chaque thème par des experts. Les débats ont été riches, et les propositions nourries. Le diabète de type 1 et le diabète gestationnel feront l’objet de travaux spécifiques ultérieur. La présentation d’une synthèse des ateliers sera organisée le 14 novembre 2019, lors de la journée mondiale du diabète, suivie d’une conférence de presse. En outre, l’ensemble de ces travaux fera l’objet d’une synthèse présentée aux différents décideurs et financeurs, afin qu’un plan d’action global et coordonné de lutte contre le diabète à La Réunion soit établi pour les 3 prochaines années. L’ARS prendra toute sa place dans ce plan en engageant une programmation financière pluriannuelle, amplifiée par rapport aux années précédentes. Ce plan, qui sera rendu public au plus tard fin janvier 2020, nécessitera l’engagement de tous : professionnels de santé de proximité (médecins, infirmiers, pharmaciens), établissements de santé, associations de prévention, élus locaux, et collectifs de patients, pour faire émerger sur le département un engagement collectif et une action résolue à la hauteur de l’enjeu.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : agence régionale de santé , diabète , séminaire , actualité de la réunion , Actus Reunion , Plan de lutte contre le diabète

suivez-nous