Réunion par Imaz Press, mercredi 30 septembre 2020 à 12:35
Signature entre le Département et l’Agence française de développement

Energie, alimentation, sport, culture... deux accords stratégiques pour dynamiser La Réunion

image description
image description

Le Conseil départemental et l’Agence française de développement (AFD) ont signé deux accords ce mercredi 30 septembre 2020 visant à redynamiser le territoire, un objectif qui s’est renforcé avec la crise sanitaire et économique. Plusieurs axes majeurs : l’optimisation énergétique des bâtiments, le renforcement de la part des produits locaux dans la restauration collective, la création d’infrastructures sportives et la valorisation du patrimoine péi. (Photos mm/www.ipreunion.com)

Deux accords de partenariat ont été signés ce mercredi à l'hémicyle du département, entre l'AFD et le Conseil départemental. Objectif : soutenir les actions du Département à La Région et dans la région océan Indien en faveur du climat, de l'alimentation ou encore de la cohésion scolaire...

"C'est un partenariat avec un acteur fort sur le territoire : l'AFD, qui est dans son rôle de développement. Globalement nous empruntons 150 millions d'euros, le reste dépendra des projets" rappelle Daniel Gonthier, vice-président du Département en charge des finances et de la coopération, aux côtés de la directrice de l'AFD Réunion - TAAF et du directeur régional océan Indien de l'AFD.

- Energies, produits locaux, sport et patrimoine -

Au programme, trois grands axes :

• Un plan d'optimisation environnementale et donc énergétique du bâti, dans le but de s'inscrire dans une diminution de l'empreinte carbone d'ici 2050.

• Une valorisation de la production agricole péi par la promotion des circuits courts et une augmentation de la part des produits locaux dans la restauration collective scolaire et médisociale. "Nous l'avons vu avec la Covid, il est important d'avoir une filière complète péi, pour acheter local et consommer local" détaille Daniel Gonthier.

Deux phases : d'abord celle d'étude en cours jusqu'en octobre, puis des scénarios précis établis entre octobre et décembre pour définir la part précise occupée par les produits locaux, en vue d'un déploiement dès 2021. "On veut aller vers une augmentation progressive, peut-être d'abord 25, 30, 40% puis à terme 80% de produits locaux dans les années à venir. La sécurité alimentaire est importante aujourd'hui."

• La création d'infrastructures sportives et la valorisation du patrimoine du Département à commeencer par la promotion de la francophonie et du créole. "L'approche aujourd'hui, c'est le sport comme vecteur de paix et d'échanges, la culture aussi", ajoute Daniel Gonthier. "

- Au coeur de l'indianocéanie -

D'autres axes d'intervention, déjà lancés depuis 2013, vont être poursuivis et renforcés : mobilité réunionnaise, insertion dans l'indianocéanie, expertise réunionnaise, développement durable...

Des projets structurants sont d'ailleurs en cours dans le secteur de l'eau, l'Office de l'eau ayant travaillé à la création de deux observatoires de l'eau pour les territoirees mauriciens et rodriguais. L'AFD y a injecté un financement de 250.000 euros.

"L'indianocéanie est aujourd'hui un espace de travail, pour nos jeunes, pour nos moins jeunes. C'est un grand espace de développement futur" indique Daniel Gonthier.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : sport , culture , département , ECONOMIE , CLIMAT , alimentation , signature , accord , crise économique , agence française de développement , conseil départemental , actualités de la réunion , Actus Reunion , Conseil départemental Actualité , Agricultur , Energies

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis