Les 16 et 17 novembre

Deux jours dédiés au tatouage à la Cité des Arts

photo RB imaz press reunion

Le week-end du 16 et 17 novembre 2019, des tatoueurs venus de toute l’île, mais aussi de métropole, de Thaïlande ou d’Indonésie, accueilleront pendant deux jours les fans de tatouages. Au total, ce sont une quarantaine d’artistes qui seront présents pour présenter leur travail. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

"Cette convention, elle a été créée pour la population, mais aussi pour nous tatoueurs, qui partageons la même passion sans qu'on ait jamais le temps de se retrouver car nous travaillons tous aux mêmes horaires" explique Pierrot, organisateur de la convention. Tatoueur depuis 22 ans maintenant, ce passionné a commencé à travailler en Angleterre avant de s'installer à La Réunion. "Le tatouage est extrêmement populaire sur l'île, on doit être l'un des départements avec le plus de tatoueurs par habitant" explique-t-il. Et s'il y a 15 ou 20 ans, le tatouage était mal vu sur l'île, aujourd'hui, on en croise à tous les coins de rue. "Les techniques ont beaucoup évolués, on arrive aujourd'hui à des résultats magnifiques, ce qui n'était pas le cas avant" détaille le tatoueur. D'ailleurs, si à ses débuts il ne voyait que peu de femmes passer la porte de son salon, aujourd'hui, elles représentent la moitié de sa clientèle.

Les réservations sont ouvertes

La convention est aussi l'occasion de découvrir les styles propres à chaque tatoueur. "C'est une façon de se faire une idée de quel type de tatouages on aime. Certains peuvent avoir une idée de ce qu'ils veulent comme motif, sans savoir quel artiste conviendrait le mieux pour le réaliser : c'est l'occasion de le découvrir" précise Pierrot. Il est d'ailleurs dès à présent possible de réserver une séance avec un tatouer qui sera présent, particulièrement ceux venant de l'étranger ou de métropole. Mais il sera aussi possible de se décider directement sur place, où des "flash" seront disponibles – des motifs déjà préparés par l'artiste et disponibles en une fois. "Dans ce cas-là, c'est premier arrivé, premier servi" avertit l'organisateur. Si le tatouage a longtemps été signe de rébellion et d'individualisme, il s'est imposé cette dernière décennie comme une véritable mode à part entière. "C'est devenu un bijou de corps, même s'il a perdu de son aspect rebelle" termine Pierrot. Pour retrouver tous les détails de l'événement, rendez-vous sur Facebook

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : art , cité des arts , actualité de la réunion , Actus Reunion , Convention de tatouage , Tatouage

suivez-nous