Réunion mardi 21 janvier 2020
Association des Carabins de Bourbon

Des nounours pour combattre la peur du médecin chez les marmailles

image description

Depuis 2016, l’association des Carabins de Bourbon organise l’opération "Hôpital des Nounours" pour combattre la peur de la "blouse blanche" des enfants, c’est-à-dire la peur des médecins. Le principe est simple : chaque enfant se voit attribué un ourson atteint d’une pathologie, et l’enfant devra suivre le parcours des soins comme le ferait un parent. L’événement revient cette année du 3 au 7 février dans la salle du Kerveguen de Saint-Pierre.

"On accueille chaque année entre 300 et 400 élèves, et nous avons généralement de très bons retours des professeurs" explique Juliette cadet, volontaire pour l'association. Et, nouveauté cette année, des élèves en situation de handicap pourront être accueilli le mercredi 5, jour de la journée porte ouverte. "Beaucoup de gens ont peur de rencontrer les professionnels de santé, même adulte, alors dédramatiser la situation et montrer aux enfants qu'aller chez le médecin, c'est pour aller mieux, c'est une bonne façon de prévenir les peurs futurs" continue Juliette. Chaque enfant se voit donc attribuer un nounours souffrant d'une pathologie – bégnine, bien sûr. Il doit alors passer par cinq stands :

la salle d'attente, avec des coloriages et des jeux permettant la découverte du corps humain et l’attente qu’imposent parfois ces lieux la visite avec le "nounoursologue", la chirurgie pour certains, dans le but de dédramatiser, apprendre à comment s’habiller en stérile, expliquer le rôle de l’anesthésie et pourquoi papa et maman ne peuvent pas être là la radiologie pour expliquer son utilité et l’importance de se protéger des rayons le poste infirmier pour les prises de sang et les pansements la pharmacie pour présenter les médicaments de tous les jours et leur usage

Des stands de prévention diététique, prévention concernant l’hygiène dentaire, l’importance du lavage des mains et l’importance de la protection solaire sont aussi présents.

La totalité des journées est gérée par les 200 bénévoles de l'association, tous étudiants en 2ème ou 3ème année de médecine. "C'est parfois compliqué pour s'organiser logistiquement, il faut parfois réussir à trouver des compagnies de bus pour nous prêter un véhicule, ou des pharmacies pour des dons de divers produits" raconte Juliette. Mais les retours sont semble-t-il très positifs, et l'action se renouvelle chaque année maintenant. as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis