Réunion par Imaz Press, vendredi 8 mars 2024 à 13:36

Des actions vont être enclenchées : Sainte-Marie : un arrêté de péril ordinaire pris pour la résidence Karavel

image description
image description

Ce vendredi 8 mars 2024, la mairie de Sainte-Marie et la Confédération nationale du logement (CNL) ont procédé à la signature d’un arrêté de péril ordinaire pour la résidence sénior Karavel. Un arrêté qui va permettre de sécuriser les habitants et lancer des travaux. Livrée en octobre 2023, la résidence pour personnes âgées a vu son toit s’envoler et des logements détériorés lors du passage du cyclone Belal le 15 janvier dernier (Photos : sly/www.imazpress.com)

L'arrêté de péril ordinaire a été pris après la saisine par la mairie de Sainte-Marie par le biais de son avocat, Maître Laurent Benoiton, du tribunal administratif.

Le passage de l'expert judiciaire a pu conforter la demande de la commune. Un expert qui a lui-même constaté la situation d'insécurité de la résidence et les malfaçons.

L'arrêté de mise en péril ordinaire permettra désormais d'entrer dans une phase judiciaire et d'enclencher des actions à l'encontre de la Semader, le bailleur social et du constructeur, la société Opale.

Lire aussi - Sainte-Marie : à peine sortie de terre, la résidence Karavel en péril

- Le toit s'envole… plus rien ne tient -

Le vendredi 16 février, un échange particulièrement houleux a eu lieu entre les résidents, la CNL, la mairie de Sainte-Marie et la Semader.

Pour Erick Fontaine, c'était un échange "nécessaire". "Mais l'on a bien vu au bout de quelques minutes que la Semader se désengage de tout et ils sont simplement gestionnaires. Ils ont une calculette à la place du cœur."

"Je ne tolère pas que l'on loue un logement démontable, jetable. Des gens ont failli perdre la vie", lançait Erick Fontaine de la CNL.

En tout, six personnes ont été relogées car leurs logements étaient devenus inhabitables.

De son côté, la Semader explique que le 16 janvier, lors de la levée de l'alerte rouge, "une équipe est venue constater les dégâts", précise le directeur de la gestion locative, Frédéric Souverain.

"Nous avons ensuite lancé la procédure de déclaration de sinistre en lien avec le promoteur", souligne-t-il.

Le bailleur confirmant que sur Sainte-Marie, la résidence Karavel "est la seule où la toiture est partie".

ma.m/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis