Réunion mardi 21 janvier 2020
Forte augmentation du nombre de cas depuis le début de l’annné

Dengue : les autorités sanitaires craignent un redémarrage proche de l’épidémie

image description

La circulation du virus de la dengue se poursuit à un niveau modéré et 11 communes de l’île sont concernées. Le nombre de cas confirmés est en augmentation depuis début 2020. Après consolidation des données, au cours des deux premières semaines de l’année, 46 cas de dengue ont été confirmés, dont 26 cas du 6 au 12 janvier. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Avec des conditions météorologiques particulièrement propices au développement des moustiques, la circulation du virus se poursuit sur l’île. Des foyers actifs de dengue sont identifiés dans les communes de Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-André, et Saint-Pierre. Le nombre de cas autochtones et les passages pour dengue dans les services d’urgences des hôpitaux sont en augmentation depuis début 2020, laissant présager un proche redémarrage de l’épidémie.

En cette fin de vacances scolaires avec des déplacements sur l’île et hors département, la préfecture et l’ARS rappellent à la population l’importance de se protéger des piqûres de moustiques, notamment dans les zones où la dengue circule, et de continuer à se protéger, même malade.

Des foyers actifs de dengue (regroupements de cas) sont situés à : - Saint-Louis (Plateau Goyave, Cité des Cocos), - Saint-Paul (La Plaine, Trou d’eau), - Saint-André (Lotissement Satec), - Saint-Pierre (Condé-concession). Des cas sont également identifiés dans les communes de Sainte-Marie, Saint-Denis, Saint-Leu, Le Tampon, Saint-Joseph, Les Avirons et Petite Ile.

Fin de vacances et risque d’importation de cas d’arboviroses En cette période de fin de vacances scolaires, l’importation de maladies transmises par les moustiques (dengue, chikungunya, zika) est possible lors d’un retour de pays où circulent ces virus. Cela peut entrainer l’installation de nouvelles chaines de transmission sur le territoire. Les voyageurs en partance ou au retour de ces pays doivent donc observer les mesures de protection suivantes :

Au cours du séjour dans une zone à risque :

• Se protéger contre les piqûres de moustiques (utiliser des répulsifs, dormir sous moustiquaire, porter des vêtements longs et clairs), • Consulter immédiatement un médecin en cas de symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et/ou musculaires, nausées…). Au retour à La Réunion :

• Consulter un médecin en cas d’apparition des signes de la maladie dans les 7 jours suivants le retour, • Continuer à se protéger des piqûres de moustiques dans les jours suivants le retour.

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 21 jours pour changer d’avis