Annulation du P’tit tour à vélo

Déception pour 2 000 enfants

Ballade à vélo en ville

Pour la première fois en 14 ans, la manifestation sportive P’tit tour à vélo, organisée par l’Usep (Union sportive de l’enseignement du premier degré), n’a pas eu lieu. Faute d’autorisation administrative, les 2 000 élèves de CM1 et de CM2 qui devaient arpenter les routes de l’île entre le lundi 23 mai et le lundi 30 mai 2011 ont été obligés de ranger leurs casques et leurs vélos.

Alors qu’elle se déroule sans embûches depuis de nombreuses années, la promenade à bicyclette n’a pas eu le feu vert de la préfecture cette année. « Tous les ans, nous demandons des autorisations aux mairies pour emprunter les voies publiques. Et nous avons envoyé une lettre d’information à la préfecture » explique Thierry Grimaud, délégué départemental de l’Usep. Mais la préfecture n’a pas accordé son autorisation au P’tit tour à vélo en raison d’un manque de couverture médicale et paramédicale.

L’annulation vient en fait d’un malentendu entre la préfecture et les organisateurs. Pour la première, le P’tit tour à vélo devrait être régi par le Code du sport, alors que pour Thierry Grimaud, « la manifestation relève du Code de l’éducation, à l’image d’une sortie scolaire ». Ainsi, comme les années précédentes, l’Usep avait organisé le circuit avec des adultes accompagnateurs, des casques et protections pour les élèves et une trousse de secours. « Nous ne comprenons pas pourquoi il y a une telle exigence sur le plan médical », déclare Thierry Grimaud.

Les organisateurs ont tout de même essayé de rattraper le coup, en contactant secouristes et médecins, « mais difficile de trouver quelqu’un de disponible quand on est prévenu trois jours avant le début de la manifestation », lâche Thierry Grimaud. Au final, ne pouvant remplir les conditions demandées par la préfecture, l’Usep a été contrainte d’annuler le P’tit tour à vélo. La déception s’est installée chez les organisateurs mais aussi chez les enfants. « Les écoliers préparent cet événement depuis le mois d’octobre dernier, certains se sont achetés un vélo pour l’occasion, d’autres attendaient avec impatience de parcourir les routes de l’île », regrette le délégué départemental de l’Usep.

Interrogée, Mylène Petit, chargée du service préfectoral qui délivre les autorisations pour ce type de manifestations, déclare être « également désolée ». « La préfecture souhaite mettre au clair les réglementations pour éviter ce genre d’incidents à l’avenir » ajoute-t-elle. Une table ronde devrait avoir lieu à la sous-préfecture de Saint-Benoît, entre l’Usep et les instances chargées des manifestations sportives pour redéfinir les bases de l’événement.

Samia Omarjee pour www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Actualité , vélo , Cyclisme , p’tit tour à vélo , usep , écoliers , bicyclette , Thierry Grimaud

suivez-nous