Exposition à Saint-Leu

"De la matière à la lumière" : quand la rouille devient art

Photo : CRAB

Hougo Torgemen, alias CRAB découvre les prémisses du travail de la rouille lors de son époque graffiti (son premier amour de collège). D’une certaine manière, ses premiers pas dans l’artistique se sont faits avec le tag, cet art brut chargé d’adrénaline. Loin du graff, c’est bien de là que l’oxydation tire ses origines. Aujourd’hui, Hougo Torgemen peint à la rouille sur de la tôle, cette matière très présente dans le paysage réunionnais et trop souvent délaissée.

Au fond de son atelier, l'artiste s'amuse avec la rouille, il observe ses réactions pour essayer de la dompter. Mais la rouille est farouche et complexe, elle ne se dévoile pas facilement. Pour autant, Hougo Torgemen maîtrise déjà beaucoup de la rouille, et la tutoies depuis quelques temps déjà. Mais le jeu entre eux deux n'est pas fini, ils ont encore beaucoup à découvrir.

Comme les alchimistes qui passaient leur vie à la recherche de la transformation de la matière, CRAB passe son temps à transformer les tôles en or pur, en oeuvres, grâce à la rouille. La magie de la création opère, les regards apparaissent, les émotions surgissent, les portraits se révèlent.

La rencontre de Claire Tomietto avec le maître verrier Albertini en métropole lui a permis d’explorer les formes. Inspirée par les lumières et la culture des Mascareignes, Claire taille pour reconstruire, interpréter son univers en réorganisant les morceaux de matière tel que le grès, la pâte de verre, les mortiers). Son œuvre porte l’empreinte des insulaires qui nourrissent, guident son cheminement artistique.

Le vernissage se tiendra à l'Hôtel des postes de Saint-Leu le vendredi 5 avril 2019 à 19h.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : culture , exposition , art , actualités de la réunion , Actus Reunion , Rouille

suivez-nous