Tribune libre

David Lorion : " les territoires d’outre-mer - comme d’autres régions - contribuent à la richesse et à la diversité linguistique de la France "

photo imaz press reunion

Alors que va s’ouvrir cette semaine à l’Assemblée nationale, la discussion du projet de loi pour une école de confiance, il m’a semblé opportun de déposer plusieurs amendements concernant l’apprentissage de l’histoire et la géographie locales ainsi que des langues et cultures régionales.

Les territoires d'outre-mer – comme d’autres régions – contribuent à la richesse et à la diversité linguistique de la France. Cette richesse reconnue par l’article 75-1 de notre Constitution ne peut perdurer que si nos jeunes connaissent ce qui a forgé et constitue le territoire sur lequel ils vivent. Nation et Région sont les piliers complémentaires de notre patrimoine.

Cet apprentissage s’avère aussi bénéfique pour la formation des élèves. Comme le souligne le site Eduscol du Ministère de l'éducation nationale, "de nombreuses études soulignent en effet que l'apprentissage d'une langue de patrimoine se traduit par une amélioration des performances langagières des élèves, qu'elle favorise la maîtrise des grandes langues de communication mondiale, qu'elle participe à l'intégration dans la communauté nationale et internationale".

En juin dernier, le Président Macron reconnaissait publiquement que les langues régionales jouent leur rôle dans l’enracinement qui fait la force des régions et qu’il allait pérenniser leur enseignement. Ce projet de loi sur l’école est l’occasion de transformer ces bonnes intentions présidentielles en acte.

Aussi, par ces amendements, je demande que soit mieux pris en compte, et le plus tôt possible à l’école, l’apprentissage de notre culture et notre langue réunionnaises.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : apprentissage , assemblée nationale , tribune libre , Courrier des lecteurs , actualité de la réunion , David Lorion , Actus Reunion , langues et cultures régionales

suivez-nous