Ceux qui touchent moins de 2.000 euros par mois

CSG : l’État fait marche arrière, les retraités sont remboursés

photo RB imazpress

C’était l’une des promesses d’Emmanuel Macron en décembre dernier et cette fois, elle est tenue. Promesse faite sous pression des gilets jaunes après que le gouvernement ait décidé d’augmenter la CSG. Conséquence, une nette diminution de pouvoir d’achat pour les retraités aux plus faibles revenus. La mesure a provoqué un véritable tollé, l’exécutif a fini par faire marche arrière. Suite à cela, Emmanuel Macron a annoncé l’annulation pure et simple de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2.000euros de pension. Cette mesure d’urgenceest entrée en vigueur le jeudi 9 mai avecun effet rétroactif. Les retraités bénéficiaires se verront donc remboursés le trop-perçu pour les mois de janvier à avril 2019. (photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Il y a le temps des annonces et celui du concret. Quatre mois se sont écoulés entre le rétropédalage d’Emmanuel Macron et l’entrée en vigueur de la mesure. Pendant ce temps-là, les 3,7 millions de retraités concernés ont payé une CSG à 8,3% les quatre premiers mois de l’année soit un 1,7% de plus qu’auparavant.

La Réunion, ils sont7 965retraités concernés par un remboursement avec effet rétroactif depuis le 1erjanvier 2019 sur près de23000imposés actuellement à8,3%.

Sur le papier, sont concernés les retraités qui touchent entre 1.200 de 2.000euros net de pension. En réalité, plus que le montant de la pension, c’est au revenu fiscal de référence qu’il faut se fier. Il doit être compris entre 4.548 et 22.580euros pour une personne seule et entre 22.316 et 34.636euros pour un couple.

Concernant le montant de ce remboursement, Edouard Philippe a indiqué que les 5millions de retraités concernés par l’annulation de la hausse de la CSG toucheront un remboursement d’en moyenne 150euros. "Sur l’ensemble de l’année, c’est 450euros par foyer supplémentaires par rapport à ce qui aurait dû être perçu" qui seront versés, a-t’il poursuivi.

Une partie de ce remboursement sera pris en charge par la Caisse générale de sécurité sociale, l’autre par les complémentaires la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) et la Mutualité sociale agricole (MSA) seront quant à elle respectivement de 194,7 millions d'euros, et de 19,5 millions d’euros. Les retraités de la fonction publique devront pour leur part encore patienter quelques semaines. Les remboursements seront effectués entre le 28 mai et le 15 juin.

fh/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : pensions , retraités , csg , actualité de la réunion , bénéficiaires , Actus Reunion , mesure d’urgence

suivez-nous