Réunion par Imaz Press, mercredi 27 octobre 2021 à 04:13
Légère dégradation de la situation sanitaire

Covid-19 : un retour des mesures de freinage n’est pas exclu, alerte la préfecture

image description
image description

Si les chiffres Covid-19 de la semaine ne semblent pas plus alarmant que cela, la préfecture a annoncé ce mardi 26 octobre 2021 qu’un retour des mesures de freinage n’est pas exclu en cas d’une poursuite de l’aggravation de la situation sanitaire. En cause : une augmentation du nombre de cas quotidien ces quatre derniers jours. "Alors que la semaine dernière, le nombre de cas s’établissait à 33 par jour, la moyenne de ces 4 derniers jours dépasse 50 cas par jour" a signalé la préfecture (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Le nombre de décès est stable d'une semaine à l'autre, avec deux patients qui sont décédés des suites du Covid-19. Les deux victimes étaient âgées de plus de 75 ans, présentaient des comorbidités, et n'étaient pas vaccinées. Au 26 octobre, cinq lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19 sur les 82 lits de soins critiques installés. "Aucun patient hospitalisé actuellement en réanimation n'est vacciné" précise la préfecture.

Aucune baisse significative du nombre de cas hebdomadaires n'a été noté, avec 230 cas confirmés cette semaine contre 234 la semaine précédente. Le taux d'incidence est de 26,9 pour 100.000 habitants. Parallèlement, le nombre de dépistage a diminué de 35%, pour atteindre les 23.538 tests réalisés sur sept jours. Des chiffres qui inquiètent les autorités, qui indiquent que le principal vecteur de contamination demeure les regroupements festifs familiaux.

Le taux d’incidence est en hausse dans plusieurs tranches d’âge : chez les 0-14 ans de 21,7 %, chez les 15-24 ans de 4,4 % et chez les 25-34 ans 4,5 %. Il est en baisse dans les tranches d’âge suivantes : chez les 35-44 ans de 5,1 %, chez les 45-64 ans de 9,7 %, et chez les plus de 65 ans de 26,2%

"Cela constitue une sérieuse alerte et doit immédiatement se traduire par une remobilisation quant au respect des gestes barrières et du port du masque là où il est imposé" insiste la préfecture. Elle appelle, une nouvelle fois, la population à se faire vacciner.

- Des restrictions qui pourraient être restaurées - Cette légère dégradation de la situation sanitaire intervient alors que la quasi-totalité des restrictions sanitaires ont été levées, à l'exception du pass sanitaire dans les établissements recevant du public et le port du masque en intérieur. Une décision sur laquelle pourrait désormais revenir la préfecture en cas d'aggravation de la situation. Du 18 au 24 octobre, plus de 13.000 injections ont été effectuées. Le nombre de premières injections connait une légère baisse cette semaine encore. A ce jour, 509.987 personnes ont reçu au moins une injection. 72,6 % de la population éligible est engagée dans un parcours vaccinal (soit 59,6 % de la population totale), et 69,1 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet (soit 56,7 % de la population totale). www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : décès , hospitalisations , coronavirus , actualités de la réunion , actu réunion , Actus Reunion , Coronavirus , Covid-19 , Taux d’incidence , Restrictions sanitaires

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis