Réunion vendredi 27 mars 2020
Le rectorat fait le point de la première semaine

Continuité pédagogique à La Réunion : problèmes de connexion et fracture numérique

image description

Depuis le lundi 23 mars 2020, l’académie a mis en place différents dispositifs, afin d’assurer l’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, assurer la continuité des apprentissages à distance, permettre de garder le contact entre les équipes pédagogiques et les familles, et, dans un mode dégradé, assurer la continuité des activités administratives des services. Au bout d’une semaine, le rectorat fait le point et observe quelques limites notamment les problèmes de connexion. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

- Une situation inédite face à laquelle les personnels de l’éducation répondent présents -

Quelques jours avant la reprise, de nombreux directeurs d’écoles, chefs d’établissement et enseignants ont anticipé en prenant contact avec les familles de leurs élèves, afin de vérifier les numéros de téléphone et les adresses méls indispensables aux échanges et à l’apprentissage à distance, grâce notamment aux ressources pédagogiques mises en ligne sur les blogs des écoles et les espaces numériques de travail (ENT) déployés dans tous les établissements scolaires de l’académie.

Pour tous les personnels, cette semaine a constitué une première phase, celle de la mise en place et de l’appropriation des nouveaux modes d’enseignement à distance.

Le recteur tient à saluer le travail remarquable réalisé actuellement par tous les agents de l’éducation nationale, les IEN de circonscription, les directeurs d’école, les enseignants référents des usages pédagogiques du numérique dans le premier degré, les chefs d’établissement et leurs adjoints, les enseignants, les référents des ressources et des usages pédagogiques du numérique, et tous les personnels de santé, d’éducation, d’information et d’orientation, les administratifs, qui dans les bureaux ou à distance s’organisent pleinement pour assurer leurs missions.

- Le renforcement des infrastructures -

Comme on pouvait s’y attendre, le premier jour, la reprise de contact virtuelle entre les enseignants et les élèves de leurs classes a entraîné un fort encombrement sur les réseaux (la plate-forme de l’académie a ainsi enregistré des pics de 8 000 connexions simultanées contre 800 en temps normal) et de fortes difficultés de connexions sur internet.

Le travail mené immédiatement par les personnels de la division des systèmes d’information du rectorat pour renforcer les infrastructures applicatives et les serveurs informatiques, de façon à pouvoir gérer un volume de connexions 5 fois supérieur à la normale (soit aux alentours de 4 500 connexions en simultané) a permis, dès le lendemain mardi, à la grande majorité des équipes éducatives de mener leurs activités pédagogiques à distance avec leurs élèves, avec des accès plus fluides.

En parallèle, en collaboration avec les collectivités locales, les journées de mardi et mercredi ont été consacrées à l’identification des difficultés et la recherche de solutions pour améliorer la connexion internet des établissements. La Région a ainsi décidé d’augmenter le débit d’accès aux espaces numériques de travail des lycées fibrés.

Pour les lycées et les collèges qui ne sont pas fibrés, des solutions sont recherchées au cas par cas avec les fournisseurs d’accès, en lien avec le Département et la Région. C’est le cas notamment pour le collège Juliette Dodu à Saint-Denis, le collège du Dimitile à l’Entre-Deux, le collège du 12e km au Tampon et le lycée Mahatma Gandhi à Saint-André. Il reste actuellement une quinzaine d'établissements avec des lenteurs de connexion, sur lesquels vont se concentrer les efforts des services.

- L’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire -

Le jour de la reprise, le lundi 23 mars, l’académie a mobilisé des personnels dans des 53 écoles et 28 collèges pour accueillir les enfants des personnels soignants inscrits par le biais d’un formulaire en ligne sur le site internet de l’académie, soit 730 écoliers et 60 collégiens.

Le nombre d’élèves effectivement présents chaque jour de la semaine a été moindre – en moyenne 200 - ce qui a réduit à 9 le nombre de collèges mobilisés pour cet accueil.

En collaboration étroite avec les collectivités, qui assurent le nettoyage et l’hygiène, un travail est actuellement mené, afin de mieux dimensionner le nombre d’établissements scolaires qui resteront ouverts pour l’accueil physique des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, ce qui permettra de mieux organiser un roulement des personnels pour l’entretien et l’accompagnement des petits groupes d’élèves.

Le contact avec les familles reste permanent, afin de préciser davantage les jours d’accueil en fonction de leurs obligations professionnelles, ainsi que les horaires nécessaires pour organiser le péri-scolaire avec nos partenaires (collectivités, direction régionale jeunesse et sports). Par ailleurs, ce dispositif d’accueil est maintenant élargi aux enfants des personnels d’aide sociale à l’enfance. Les services de continuité pédagogique distance

Pour le premier degré :

Pour les 116 049 élèves de maternelle et d’élémentaire, l’académie a mis en place pour chaque école qui n’en disposait pas encore, un espace numérique dédié, sous la forme d’un blog qui est ouvert aux équipes éducatives et aux familles.

Les élèves ont accès aux ressources pédagogiques mises en ligne par les enseignants (fiches d’exercices, programme de révisions pour la semaine, conseils d’organisation du travail sur la journée, conseils de lecture, etc.)

l’issue de cette première semaine de classe à distance, les statistiques d’utilisation de ces blogs montrent que 385 blogs sont actifs, soit 85 % de la totalité des blogs existants. On compte 3 244 utilisateurs, soit 66 % des 4 900 enseignants potentiels sur les 18 circonscriptions utilisant un blog faute d’espace numérique de travail.

Pour l’espace numérique de travail du 1er degré : la messagerie électronique se détache nettement comme premier outil de communication, suivi du blog, de l’espace numérique de travail et du cahier de texte pour diffuser les ressources.

On est ainsi passé d’une moyenne de 300 connexions par jour sur l’ENT 1er degré avant le lundi 23 mars, à 11 800 connexions le mardi 24 mars et à 8 200 connexions le mercredi 25 mars.

Pour le second degré :

Les 102 393 collégiens et lycéens bénéficient d’un accompagnement de leurs enseignants, grâce à l’espace numérique de travail (ENT) déployé dans tous les établissements scolaires de l’académie.

L’ENT Métice du 2nd degré a vu sa fréquentation augmenter : entre 9h et 18h, on dépasse les 6 000 visiteurs uniques. Depuis lundi, on monte chaque jour à 41 000 visiteurs uniques, contre environ 25 000 en période de conseils de classe.

- Assurer la continuité pour tous, ne laisser aucun élève de côté -

La fracture numérique est une réalité dans notre académie, c’est pourquoi l’académie se mobilise pour trouver des solutions afin d’assurer la continuité pédagogique pour tous les élèves.

Sur le terrain, les directeurs et chefs d’établissement ont pris contact pendant toute la semaine, avec l’ensemble des familles, pour connaître le niveau d’équipement à la maison : smartphones, connexions internet, tablette ou ordinateur.

Au niveau académique, c’est avec les collectivités locales qui ont financé les tablettes et ordinateurs équipant les écoles et les établissements scolaires qu’un travail collaboratif est engagé, afin qu’elles étudient les possibilités de prêt de ces matériels aux familles qui ne pourraient pas en acheter.

Des contacts sont également pris avec la Poste, pour que dans le cadre d’un accord-national en cours de préparation avec le ministère de l’Éducation nationale, les services postaux puissent assurer la reproduction et la distribution sous format papier de cours et d’exercices préparés par les enseignants.

Il faut également saluer les multiples initiatives menées sur le terrain avec la collaboration active des collectivités locales : dans une commune rurale de l’île, c’est la mairie qui assure la reproduction et la distribution de documents pédagogiques élaborés par les enseignants sous format papier aux familles les plus isolées.

- Vers le renforcement de l’accompagnement pédagogique à tous les niveaux -

Simplifier l’intervention des parents : cela va passer par une uniformisation des pratiques en termes de modes de communication, ainsi que la centralisation des ressources pédagogiques pour le travail de l’élève.

Garder le lien avec les élèves et les familles : afin d’éviter le décrochage scolaire, les parents des élèves absents aux classes virtuelles organisées par leurs enseignants seront systématiquement appelés, afin de s’assurer qu’ils sont bien informés des mesures prises pour l’enseignement à distance destinées à leurs enfants.

Accompagner les personnels pour l’utilisation des services et outils mis à disposition par l’éducation nationale : des informations et tutoriels sont élaborés par la Délégation académique au numérique éducatif, afin de les guider progressivement dans l’usage de d’outils respectueux du règlement général de protection des données.

Assurer la continuité des apprentissages par la télévision : l’opération " nation apprenante " lancée par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse en partenariat avec les acteurs de l’audiovisuel public permet depuis le 18 mars de diffuser à la télévision des programmes de qualité en lien avec les programmes scolaires. Au niveau académique, un partenariat entre le rectorat et Réunion la 1ère a été conclu afin de proposer aux élèves des séquences pédagogiques tournées localement et qui seront diffusées à partir de la semaine prochaine sur la web-télévision de Réunion la 1ère.

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis