Réunion par Imaz Press, mardi 17 novembre 2020 à 10:56
Quatre EHPAD et un foyer d’accueil concernés

Covid-19 : les cas se multiplient dans les établissements médico-sociaux

image description
image description

Ce lundi 16 novembre 2020, deux nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés à l’EHPAD Village 3ème âge à Saint-André. Il s’agit du quatrième EHPAD concerné en un mois à La Réunion. Si, pour l’heure, l’Agence régionale de santé ne parle pas encore de foyer de contagion, le nombre de cas pourrait augmenter alors que plus de 200 tests de dépistage ont été réalisés ce lundi. Selon nos informations, les résultats de ces tests seront connus dans la journée de ce mardi. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

La situation est préoccupante, alors que les résidents d'EHPAD font partie des publics à risque face à la Covid-19. Agés et généralement de santé fragile, les patients sont plus à même de contracter une forme grave de la maladie.

Lire aussi : Deux cas positifs dans un EHPAD de Saint-André, 200 personnes testées ce lundi

Ce lundi, dans son bulletin de début de semaine, l'ARS a indiqué la confirmation de cas de Covid-19 à l'EHPAD de l'Association Saint-François d'Assise (AFSA) à Sainte-Clotilde. Le nombre de résidents et de personnels concernés n'a cependant pas été communiqué. Le foyer d'accueil médicalisé de la Fondation Père Favron à Saint-Pierre a aussi confirmé deux cas de Covid-19 au sein d'une maisonnée. Un résident a été hospitalisé au CHU de Saint-Pierre, le deuxième est asymptomatique. 70 tests ont été réalisés, la plupart négatifs. Lundi soir, la Fondation était encore en attente du reste des résultats des dépistages.

Lire aussi : Covid-19 : deux cas confirmés au foyer d'accueil médicalisé de la Fondation Père Favron A Saint-Joseph, un autre foyer de contagion avait été détecté jeudi 12 novembre. Deux résidents et un soignant sont concernés pour l'heure. Les visites ont été suspendues jusqu'à nouvel ordre. Rappelons qu'en octobre dernier, alors qu'un cluster s'était déclaré à l'EHPAD des Lataniers à La Possession, deux résidents sont décédés des suites du virus. 42 cas y ont été confirmés dont 27 résidents et 15 personnels. Pour l'heure, le cluster est considéré comme "proche d'être clôturé" par l'ARS. Pour rappel, un cluster est considéré comme clôturé lorsqu'aucun nouveau cas n'a été confirmé pendant 14 jours consécutifs. Depuis le déconfinement, les visites sont de nouveau autorisées en EHPAD, malgré la fragilité du public qui y est accueilli. Si les contacts restent essentiels entre les résidents et leurs familles, l'apparition de clusters dans ces établissements pose tout de même question sur le protocole sanitaire qui y est instauré et le respect des gestes barrières sur place. Ils sont également une vitrine de l'épidémie en cours sur l'île et ne font que refléter une hausse des cas observée depuis plusieurs semaines.

Lire aussi : Visites aux personnes âgées : attention aux gestes barrières

- Saint-André, bientôt en couvre-feu ? -

L'apparition du foyer de contagion à l'EHPAD Village 3ème âge intervient par ailleurs alors que Saint-André affiche désormais un taux d'incidence de 183 sur 100.000 habitants, le plus haut de l'île. Vendredi déjà, le préfet Jacques Billant avait averti que la commune pourrait passer en couvre-feu ce mardi soir. Une réunion est donc prévue ce mardi, comme toutes les semaines, entre le préfet et les maires de La Réunion, où l'instauration d'un couvre-feu devrait être décidée. Le taux d'incidence dépassant les 150 cas pour 100.000 habitants depuis plusieurs semaines désormais, Saint-André pourrait bien instaurer un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin. A noter que si le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100.000 habitants, il ne sera plus question de couvre-feu mais normalement de confinement, selon les seuils rappelés par le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu lors de sa visite sur l'île. Le préfet n'a cependant pas indiqué si le confinement serait lui aussi limité aux communes, ou s'il serait généralisé.

- Une situation préoccupante -

La situation sanitaire reste en tout cas inquiétante partout dans l'île. En trois jours, ce sont 280 cas qui ont été confirmés, et deux nouveaux décès sont à déplorer. Ces décès concernent des patients âgés respectivement de plus de 65 ans et de plus 70 ans présentant, selon l'ARS, "de fortes comorbidités". Le taux d'incidence de l'île a tendance à se stabiliser, sauf pour les 15-44 ans : "ça monte quasiment à la verticale" alerte le docteur François Chièze, directeur de la veille et de la sécurité sanitaire de l'ARS. Nous sommes actuellement à 120 pour 100.000 habitants pour cette tranche d'âge, contre 77 en moyenne. Une situation préoccupante, qui pourrait provoquer la fermeture dès 21 heures des bars et restaurants, hauts lieux de socialisation parmi les jeunes. Les zones de Saint-Gilles et du front de mer de Saint-Pierre avaient été nommément ciblées par le préfet dans son allocution de vendredi.

Le taux d'incidence chez les plus de 74 ans, lui, est inférieur à la moyenne régionale et en stabilité par rapport à la semaine précédente. La Réunion a repris un rythme très soutenu de dépistage pour une meilleure estimation de la circulation virale sur l'île, face à la hausse des cas : 2.200 tests sont réalisés quotidiennement en ce moment, soit une augmentation de 17% en comparaison aux semaines précédentes. as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : EHPAD , actualité de la réunion , Actus Reunion , Coronavirus , Covid-19 , Foyer de contagion , Contaminations

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis