Réunion par Imaz Press, mardi 16 novembre 2021 à 05:00
Dégradation de la situation sanitaire

Covid-19 : le taux d’incidence flirte avec les 160 pour 100.000 habitants

image description
image description

Les chiffres du Covid-19 sont attendus ce mardi soir 16 novembre 2021, mais si l’on en croit ceux publiés par Santé Publique France, la situation ne s’est pas améliorée...et laisse craindre un resserrement rapide des restrictions sanitaires. Ce mardi matin, Santé publique France annonçait pour la journée de vendredi un taux d’incidence de 163,3 pour 100.000 habitants. Un chiffre donc supérieur au taux de 150, considéré pendant un temps comme le seuil à ne pas dépasser pour éviter un couvre-feu (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour l'heure, les mesures ont été légèrement resserrées ce lundi avec l'interdiction des piques-niques et des bivouacs, et un élargissement de l'utilisation des pass sanitaires. Le masque, lui, a fait son retour dans les classes et dans l'espace public depuis plus d'une semaine désormais. Une mesure qui ne semble pas vraiment avoir fait son effet, alors que 180 cas quotidiens en moyenne ont été répertoriés sur la semaine du 5 au 11 novembre. Et cela alors que le nombre de dépistages effectué est en baisse depuis la fin du remboursement systématique.

Aucune tension hospitalière n'est cependant notée. 9 personnes étaient hospitalisées en réanimation ce lundi, pour 82 lits disponibles. Une activité en légère hausse mais qui n'est pour l'heure pas dramatique, le taux de tension à l'hôpital étant de 17%. "Les premiers impacts de cette reprise épidémique sont désormais perceptibles sur le système hospitalier, avec un doublement en une semaine des admissions en réanimation et en médecine Covid pour des patients essentiellement non vaccinés" estimait cependant la préfecture dans un communiqué publié ce vendredi.

- Craintes de nouvelles interdictions -

Cette situation laisse en tout cas de nombreuses questions en suspens sur le déroulé des semaines à venir. Monde de la nuit, du sport ou encore du tourisme redoute une flambée épidémique qui forcerait les autorités à prendre des mesures restrictives bien plus fortes que celles actuellement en place.

Les compétitions sportives battent leur plein actuellement, et une nouvelle interdiction de ces dernières porteraient un coup certain aux différents clubs de l'île djà frappés par une baisse importante de leur nombre de licenciés.

Un retour des jauges, la remise en place d'un couvre-feu – voire d'un reconfinement -, sont également craint dans le milieu de la restauration. Deux mesures qui supposeraient le retour de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, levé le 15 octobre dernier, mais qui seraient lourdes de conséquences pour ce milieu largement dépendant des recettes du soir. Une remise en place d'un couvre-feu serait aussi un coup – très – dur pour les boites de nuit, qui n'ont été autorisées à rouvrir qu'au début du mois d'octobre dernier…après 18 mois de fermeture.

A noter aussi que les fêtes de fin d'années approchent à grand pas. 20 désanm, Noël, Nouvel an…Autant de célébrations qui pourraient être entachées par un durcissement des restrictions sanitaires. L'an dernier, pour le Nouvel an, un couvre-feu avait d'ailleurs été prononcé pour limiter les regroupements festifs, et les célébrations sur la plage avait été interdites.

Cette situation peut-elle se reproduire en 2021 ? La réponse est dans les chiffres des prochaines semaines, à commencer par ceux publiés ce mardi soir.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : coronavirus , actualités de la réunion , actu réunion , Actus Reunion , Coronavirus , Covid-19 , Taux d’incidence , Restrictions sanitaires , Informations Réunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis