Réunion par Imaz Press, jeudi 4 novembre 2021 à 06:11
Le nombre de cas hebdomadaires a doublé

Covid-19 : le masque fait son retour dans la rue et à l’école

image description
image description

Le répit n’aura été que de courte durée : à partir du samedi 6 novembre 2021, le masque sera de nouveau obligatoire dans l’espace public. Il devra également être porté dans tous les établissements recevant du public en intérieur comme en extérieur, y compris pour les établissements recevant du public (ERP) soumis au pass sanitaire. Les écoliers du CP au CM2 devront eux aussi remettre leur masque, en intérieur comme en extérieur, à partir de lundi (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Les autorités justifient ce resserrement des restrictions sanitaires par une nouvelle dégradation de la situation. Du 23 au 29 octobre, 457 cas ont été recensés à La Réunion, le double de la semaine précédente. Le taux d'incidence a aussi dépassé le seuil d'alerte, atteignant 65 cas pour 100.000 habitants, contre 26,9 la semaine passée.

Deux décès sont aussi survenus : un patient était âgé de 45 à 60 ans et ne présentait pas de comorbidités, l'autre victime était âgée de plus de 75 ans et présentant des comorbidités. Les deux n'étaient pas vaccinés d'après l'ARS. Le système hospitalier est cependant loin d'être sous tension à l'heure actuelle : au 3 novembre, quatre patients étaient hospitalisés en service de réanimation. 82 lits sont disponibles dans l'île.

Cette dégradation sanitaire est en tout cazs expliquée par les autorités "principalement par l’augmentation des échanges sociaux et familiaux durant les vacances scolaires et par un relâchement constaté des gestes barrières, notamment dans le milieu du travail". Les autorités appellent une nouvelle fois à la vaccination. 70,1% des personnes éligibles (plus de 12 ans) disposent d’un schéma vaccinal complet à ce jour. "Le taux de vaccination des 12-17ans est également toujours très insuffisant" indique la préfecture.

- Des restrictions plus dures redoutées - Ces annonces ne manqueront pas de faire réagir, notamment chez les parents d'élèves. D'ores et déjà sur les réseaux sociaux, certains se sont indignés du retour des masques pour les enfants du CP au CM2, notamment à l'approche de l'été.

"Je pense que c'est n'importe quoi, je trouve ça ridicule de durcir les restrictions sanitaires. C'est encore une prise d'otage de la population, que ce soit avec le vaccin obligatoire ou les masques" estime Monique, assistante maternelle dans une crèche, interrogée par Imaz Press.

D'autres craignent un durcissement plus sévère des restrictions. "Je pense que le préfet a ouvert les boîtes de nuit trop vite, j'ai peur qu'un nouveau couvre-feu, voire un reconfinement, surtout à l'approche des fêtes" estime Sophie, employée de mairie. "J'ai envie de pouvoir passer les fêtes avec ma famille" s'inquiète-t-elle. "Je crains surtout un reconfinement, le premier avait été vraiment difficile à vivre" explique de son côté Naomie, étudiante. "J'aime sortir, avoir une vie sociale, j'ai vraiment peur qu'on soit reconfinés" ajoute-t-elle.

"Pour nous, concrètement, il y a trois axes qui nous inquiètent : le couvre-feu, qui va faire fuir de la clientèle, ensuite une augmentation des distanciations alors qu'on a déjà du mal à les respecter, et surtout le retour de la limite des six personnes par table qui nous fait perdre des grosses tablées" indique Pierre-Edouard Hoarau, gérant du Ti Bar à Saint-Denis www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : vaccination , coronavirus , actualités de la réunion , actu réunion , Actus Reunion , Coronavirus , Masque , Covid-19 , Pass sanitaire

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis