Correctionnelle - Jean-Bernard Caroupaye fixé sur son sort le 23 mars

Mercredi 29 mars 2017 - Jean-Bernard CXaroupaye et sa compagne présentés au Parquet

Le tribunal correctionnel de Saint-Denis rendra son jugement le vendredi 23 mars 2018 dans l’affaire de fraude fiscale présumée mettant en cause Jean-Bernard Caroupaye et sa compagne. Le dossier a été jugé ce mardi 28 février. A l’encontre du transporteur, le parquet a requis 4 mois de prison avec sursis, l’interdiction d’exercer un poste de direction ou de gérer d’entreprise pendant 5 ans et la confiscation d’une partie de ses biens immobiliers. 8 mois de sursis ont été demandé contre sa compagne. La fraude supposée porte sur plus de 4,5 millions d’euros (Photo archives www.ipreunion.com)

Jean-Bernard Caroupaye et sa compagne avaient été placés en garde à vue le mardi 28 mars 2017 pour des faits présumés de fraude fiscale. Le transporteur, vice-président de la CCIR (chambre de commerce et d’industrie de La Réunion) et chef de file de la FNTR locale (fédération nationale des transporteurs routiers) n’aurait pas déclaré au fisc un montant de 4,5 millions d’euros entre 2009 et 2011.

Lire aussi - Saint-Denis - Jean-Bernard Caroupaye présenté au parquet et remis en liberté

Le procès du transporteur a été renvoyé à deux reprises avant d’être jugé ce mardi

Lire aussi - Le procès de Jean-Bernard Caroupaye et de son épouse à nouveau renvoyé

mots clés de l'article : tribunal , prison , transporteurs , amende , fisc , Jean-Bernard Caroupaye , fraude fiscale , Faits-divers , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous